VRS - 3.2 - Fondamentaux : La trajectoire optimale

Regardez l’image suivante.

La vitesse maximale que nous pouvons atteindre durant un virage est dictée par le rayon de la trajectoire prise, et donc, dans le virage ci-dessous, la ligne verte offrira la plus grande vitesse dans le virage pour un niveau de grip donné.

Racing-Line.jpg

Enchainements

Les virages varient énormément dans leurs formes et dans leurs styles, et souvent les circuits comportent des enchainements étroitement liés. Les virages 5 à 8 de Summit Point Raceway sont un bon exemple, ici la sortie idéale du virage 5 n’est pas au bord de la piste parce que vous voulez une entrée large dans le virage 6 afin de resserrer avant de reprendre large et ainsi amener à nouveau la voiture pour les virages 7 et 8.Remarquez comment, quand elle est traitée comme une séquence connectée, la ligne idéale suit toujours le plus grand rayon possible tout en étant compromise à l’échelle d’un virage individuel.

summit-point.jpg

Les chicanes sont traitées de la même manière : une combinaison de 2 virages avec le passage de la ligne la plus droite possible au travers des 2 comme on le voit ici à Donington Park National.

donington.jpg

Entrée Vs Sortie

La trajectoire idéale n’est pas toujours symétrique. Conduire sur un circuit n’est pas une chose prise virage par virage. Pour chacun d’eux, vous devez considérer ce qui vient avant et après. Il vaut la peine par exemple de compromettre l’entrée d’un virage pour avoir une sortie plus rapide si vous avez une longue ligne droite après car il y a plus de temps à gagner puisque la vitesse de sortie influe sur toute la durée de la ligne droite.

Pour ce faire, votre point de braquage sera plus éloigné et à partir d’une position plus large. Par conséquent le rayon de courbure sera plus serré avant d’atteindre un point de corde plus tardif. Cela nous donnera une trajectoire de sortie plus droite nous permettant d’accélérer plus tôt.

L’inverse est également vrai. Si vous avez un virage lent immédiatement après celui que vous prenez, vous pouvez sacrifier la sortie de celui-ci pour une entrée plus rapide et plus directe dans le suivant. Sortir lentement du virage n’a pas d’importance car vous passerez très peu de temps avant le prochain qui nécessite un point de corde lent de toute façon.

Chaque virage nécessite une priorisation entre l’entrée et la sortie en fonction de ce qui vient avant et après.

Voici un exemple. Le premier virage du circuit Nürburgring Grand Prix qui a un point de corde prématuré où vous compromettez la sortie car un virage lent suit.

nurb-gp.jpg

Un bon exemple de point de corde tardif est le dernier virage de Road America qui est suivit pas une longue ligne droite. Gardez la voiture large sur les freins et braquez plus tard. Votre vitesse minimum doit être avant le point de corde. Une fois que vous êtes là, la voiture accélère déjà fort vous donnant plus de vitesse dans la ligne droite.

rd-america.jpg

Autres facteurs

Une dernière chose à noter à propos de la trajectoire optimale est qu’il y a souvent des exceptions causées par la piste et les caractéristiques spécifiques des virages comme les bosses, le devers (positif ou négatif) et les vibreurs. Regardez la trajectoire que les voitures de F1 prennent à Monaco après le « Casino » quand elles zigzag de droite à gauche pour éviter la bosse qui autrement perturberai la traction et l’équilibre de la voiture, coûtant du temps. La trajectoire comme décrite ci-dessus suppose un circuit où les niveaux de grip sont uniformes sur toute la surface de course, mais quand ces autres facteurs entrent en jeu, il vaut la peine de modifier votre trajectoire pour utiliser les endroits fournissant plus de grip et vice versa.

Source: virtualracingschool.com - 3.2: Fundamentals: The optimal racing line