VRS - 3.7 - S’entrainer efficacement – Expérimentation

L’expérimentation est une excellente méthode pour débloquer des améliorations potentielles car même si vous pouvez atteindre un niveau très élevé de cohérence dans votre pilotage, vous pouvez aussi ignorer qu’il y a d’autres possibilités d’amélioration de vos temps.


Essayez de nouvelles trajectoires, de nouveaux points de freinage ou d’être plus agressifs avec le volant. Il n’y a pas vraiment d’importance dans ce que vous changez du moment que vous êtes conscient de le faire et que vous portez une attention particulière aux effets que cela a. Le résultat peut bien sûr être vu sur la télémétrie mais si vous utilisez le delta en direct dans la simulation vous pouvez avoir un retour instantané sur le temps que vous gagnez ou perdez par rapport à votre meilleur tour ou secteur.


Jetons un coup d’œil à un exemple de deux tours différents conduit par moi-même en HPD sur Le Mans dans la même séance d’entrainement. Nous regardons la première chicane dans la ligne droite Mulsanne. La ligne bleue est un tour fait au début et la violette a été conduite plus tard et est 0.193 secondes plus rapide pour ce secteur.


Tele-Le-Mans.png


Nous pouvons voir sur le graphique du bas que dans le premier tour, j’ai choisi de freiner très tard pour optimiser mon entrée dans cet enchainement. Pendant plusieurs tours j’ai continué comme ça, jusqu’à ce que mes temps commencent à plafonner. Ce n’est que lorsque j’ai décidé d’essayer de freiner plus tôt avec une trajectoire différente que j’ai réalisé combien de temps je perdais dans la ligne droite suivante en ne priorisant pas ma sortie.


Line-Le-Mans-1.png


En freinant plus tôt, je perdais un dixième à l’entrée, mais j’ai pu avoir une trajectoire plus tendu dans la première moitié de la chicane et ainsi ouvrir la seconde moitié afin d’avoir un rayon plus large lors de la sortie et d’accélérer plus tôt. Même si à l’origine j’avais l’impression d’optimiser ce virage en freinant tard, il s’est avéré que j’étais plus rapide en freinant plus tôt, sacrifiant la vitesse dans le virage puis en la récupérant sur la longue ligne droite qui suit.

Conditions météo

iRacing permet de faire varier les conditions météorologiques (température, humidité, vent, etc.) pour chaque session que vous faites. Dans le calendrier des séries, vous pouvez voir l’heure de la journée (matin/après-midi/fin d’après-midi) utilisée pour chaque semaine et nos packs de données sur VRS correspondent à cela tout en utilisant les paramètres météo par défaut. Quand vous vous entrainez hors ligne, il est possible de contrôler précisément les conditions que vous souhaitez avoir et il est fortement recommandé de garder la même météo pour toutes vos séances d’entrainement si c’est possible. De cette façon, vous pouvez être sûr que quand vous gagnez ou perdez du temps entre les sessions c’est à cause des changements de pilotage ou de setup et non à cause de la météo.


Weather.png


Cela dit, pour la plupart des séries dans iRacing la météo est variable et il peut donc être utile de s’entrainer dans des conditions différentes pour vous préparer à ce que vous allez affronter, surtout si vous sentez que vous avez atteint votre maximum sur des conditions spécifiques. N’oubliez juste pas d’être conscient de l’influence que cela peut avoir sur la vitesse et la maniabilité de la voiture. Vous êtes habituellement plus rapide avec des températures plus froides alors qu’avec des températures plus chaudes l’adhérence diminue rendant la limite des pneus plus rapide à atteindre. La météo de votre session est également enregistrée dans le logiciel VRS.

Vous pouvez transformer cela en un exercice délibéré pour vous aider à avoir une meilleure idée du grip disponible à l’avenir. En fin de compte, c’est ce qui peut préparer les gens à conduire à leur maximum quel que soit la météo qu’ils rencontrent. Il est courant de d’abord tenter d’avoir le même pilotage dans différentes condition météorologiques en utilisant vos références et repères précédent. Passer de la météo par défaut à une piste chaude peut soudainement sembler très difficile car la voiture ne peut plus ralentir autant en utilisant les mêmes points de freinage. D’autre part, vous pouvez trouver que vous pouvez freiner au même endroit et faire les même temps au tour, ce qui signifie que vous conduisiez en dessous de la limite avec la météo par défaut. De même, le passage à des températures plus froides ne garantit pas des temps plus rapides si vous n’exploitez pas le grip supplémentaire. Cependant, une fois que votre style de pilotage est ajusté, vous pouvez ensuite réessayez sur une piste plus chaude et réaliser des chronos dans des zones que vous n’exploitiez pas complétement auparavant.

Il est intéressant de noter que la température de la piste affecte différemment les voitures et pas seulement au niveau de l‘adhérence. L’équilibre de la voiture peut également changer, par exemple plus de sous virage en entrée de virage. La vitesse et la direction du vent ainsi que de nombreuses autres variables météorologiques modifient la vitesse à laquelle vous arrivez dans différentes zones de freinage et peuvent gêner ou aider à tourner dans certains virages. Apprendre à s’adapter à ces changements permettra d’améliorer votre compétence globale en tant que pilote à tirer le meilleur parti de la voiture à tout moment.

L’expérimentation sur les setups

Le même principe s’applique également aux setups. Vous pouvez avoir toutes les connaissances du monde sur la dynamique des voitures mais à moins que vous n’essayiez de faire différentes choses, vous ne produirez jamais les setups les plus optimisés. Bien sûr, connaitre la théorie est important et peut vous aidez à faire des approximations valables mais la méthode la plus productive pour la création de setup est encore les essais et les erreurs. Une fois que vous pouvez tourner aussi régulièrement que possible, essayez de faire un ou deux ajustements sur votre setup. Evitez de faire trop de changement à la fois car cela peut rendre difficile de comprendre quel ajustement produit le changement de performance. Observez les effets de chaque changements avant d’expérimenter d’autres paramètres.

L’expérimentation peut être utilisée efficacement pour apprendre et comprendre les effets de chaque réglage sur le comportement et les performances de la voiture. Initialement c’est une bonne idée d’explorer toute la gamme des réglages en particulier sur une voiture inconnue. Une fois que vous avez acquis cette connaissance de base, vous pouvez alors essayer d’expérimenter avec une prédiction plus intelligente et orientée dans le but non seulement d’avoir le maximum de performance sur un circuit particulier mais aussi de rendre le comportement de la voiture à votre image. Sans faire l’effort de comprendre chacun des réglages, il sera beaucoup plus difficile de faire un setup sans perdre beaucoup de temps à faire des suppositions dans le noir.

Sauvegardez les réglages régulièrement, utilisez des noms différents si vous voulez conserver les versions précédentes et prenez des notes ! iRacing fournit une page de note pour chaque setup que vous produisez alors profitez-en. VRS permet également de stocker des setups à chaque fois que vous conduisez et de mettre en évidence les différences entre eux.

A vous

La prochaine fois que vous vous entrainerez, assurez-vous d’allouer du temps pour analyser votre pilotage avant d’essayer d’appliquer une approche légèrement modifiée basée sur ce que vous avez pu ou pas observé !

Nous reviendrons sous peu avec l’article 3.8 : S’entrainer efficacement : Fixer des objectifs et suivre ses progrès.


Source: virtualracingschool.com - 3.7: Practising efficiently: Experimentation