VRS - 2.2 Ergonomie

Rédigé avec les conseils du coach Martti Pietilä.

L’ergonomie est l’un des sujets les plus négligé dans le SimRacing, mais elle peut énormément améliorer vos performances. Bien que le SimRacing soit moins exigeant physiquement que la conduite réelle, vous devez quand même contrôler la voiture avec votre corps. Assurez-vous donc d’être confortablement installé et en pleine forme.

Ici nous allons traiter du positionnement de vos sièges, écrans, volants et pédales.

Siège

Fixer un volant sur votre bureau et s’assoir sur une chaise de bureau est catastrophique, et si vous avez déjà essayé ça vous serez probablement d’accord. Votre chaise, sur ses roulettes, va se déplacer partout en mettant vos articulations dans des positions indésirables ce qui vous distraira de la course en elle-même. Vous voulez que votre siège soit fixe. Si vous ne pouvez pas le faire avec votre chaise de bureau, la solution la moins chère est une chaise pliante de camping et l’option la plus chère est un siège de course dans un cockpit dédié.

Nous vous recommandons la position de style GT, qui est plus droite qu’une position F1. Cette dernière peut sembler confortable mais ce n’est pas le cas. Votre dos et votre cou seront très courbés provoquant une tension indésirable. En course F1, les constructeurs veulent avoir le centre de gravité le plus bas possible, mais ce n’est pas pertinent dans le SimRacing.

Volant (Bras)

Pour le travail de bureau, vous voulez que vos clavier et souris soient juste au-dessus du niveau de votre taille, de sorte que vos avant-bras soient parallèles au sol mais avec un volant vous ne voulez pas ça. Vos épaules et le haut de votre volant doivent être à la même hauteur. L’angle de votre volant doit idéalement être tel qu’il pointe directement sur vos épaules.

Votre volant doit être aussi près que possible. Une façon de le mesurer est d’étirer vos bras au-dessus de celui-ci. Le haut du volant devrait être environ au milieu de vos avant-bras ou au maximum au niveau de vos poignets. Au début, cela peut sembler un peu trop proche mais essayez de vous habituer à cette nouvelle posture.

Pour vos coudes : vous devez les plier confortablement. Vos coudes doivent tomber un peu en dessous de vos poignets lorsque vous tenez le volant à 9h15. Essayez de viser un angle de 90 à 120 degrés avec vos coudes. Cette distance doit toujours vous permettre de tourner le volant à 180° vers la gauche ou la droite sans lâcher une main du volant.

Comme avec une vraie voiture de course, le haut de votre volant devrait être à la même hauteur que vos épaules.

Volant (Mains)

Il ne devrait pas y avoir de débat. Vos mains doivent être à 9h15. C’est là que vos mains auront le meilleur ressenti du comportement de la voiture. Prenez votre majeur comme point de référence.

Il est bon de comprendre que quand vous tournez, la main en haut de votre volant est la main avec le plus de sensibilité et vice versa. Gardez vos deux mains sur le volant. En tournant, votre main supérieure fait le principal du travail et à la force et la finesse qui vous rendra plus rapide. La main inférieure à plus un rôle de soutien. Cela signifie que si vous tournez à gauche vous poussez avec la main droite et inversement.

Pédales

L’angle de vos genoux n’est pas si important, à moins qu’ils ne soient trop pliés au point de vous gêner et tant qu’ils ne touchent pas votre volant. Essayez de garder vos jambes aussi droites et confortables que possible, mais jamais complétement tendues. Vos pédales ne doivent pas être trop loin afin que vos jambes ne soient pas complétement tendues quand vous accélérez à fond. C’est la position quevotre jambe aura durant la grande partie d’un tour. Malgré tout, vous devez être aussi à l’aise quand vos pieds n’appuient pas sur les pédales.

Utilisez la pointe de vos pieds pour appuyer sur les pédales. Surtout si vous utilisez de grosses load cells, vous devriez utiliser les muscles de vos jambes plutôt que ceux de vos pieds. Cela permettra d’éviter la fatigue et offrira une plus grande sensibilité.

En ce qui concerne la “dureté” des pédales : les pédales plus dures sont

préférables aux plus molles. Si vos pédales ont un load cells, réglez la pour être au plus dure, en particulier la pédale de frein. Ne réglez pas vos pédales le plus dur possible tout de suite, le changement serait trop important. Augmentez plutôt la dureté petit à petit de quelque pour cent chaque semaine. Des freins plus durs vous aideront à construire ce que l’on appelle la « mémoire musculaire », et il sera plus facile de freiner de manière constante et précise.

Posez toujours vos pieds sur les pédales. Calibrez les zones mortes de vos pédales correctement de sorte que si vous posez juste vos pieds sur les pédales, la simulation n’enregistre pas d’appui. Si vous utilisez un embrayage, gardez le pied gauche dessus. Sinon, reposez le pied gauche sur le frein. Vos talons devraient généralement être fermement « plantés » dans le sol ou sur la base de vos pédales. Ensuite, il vous suffit de faire pivoter votre pied autour du talon pour changer de pédale et appuyer dessus. Certaines personnes préfèrent « glisser » leurs talons en avant ou arrière et ce n’est pas une mauvaise chose, c’est juste une question de confort et de positionnement des pédales.

Comme pour votre siège, la base de vos pédales ne doit pas bouger pendant les courses. Assurez-vous quelle soit solidement fixée (encore une fois, un cockpit dédié est la meilleure option)

Ecrans

Le centre de l’écran doit être au niveau de vos yeux. Essayez de mettre votre écran(s) aussi près que possible derrière le volant, sans qu’il ne provoque de fatigue oculaire pour autant. Mesurez ensuite les distances afin de les utiliser dans le calculateur de FOV d’iRacing. Evitez de changer le FOV généré simplement parce que vous voulez voir vos rétroviseurs ou vos roues. Le FOV est important car quand il est correctement configuré il imite parfaitement l’échelle réelle de ce que vous voyez dans le monde virtuel. Correctement réglé, le simulateur placera les choses là où votre cerveau s’attendra à ce qu’elles soient.

Ne soyez pas dérangé par votre volant bloquant la vue du bas de votre écran. Le HUD d’iRacing n’est pas là et tant que vous pouvez voir ce qui est devant votre voiture, tout va bien.

Posture

Pour que votre posture soit complète, il n’y a qu’une chose que vous devez faire: vous détendre. Si vous êtes trop tendu, cela se ressentira dans votre conduite. Ne serré pas « à mort » votre volant, car cela vous fera mal aux poignets ou aux coudes et diminuera la sensibilité dans vos mains. Ayez une posture détendu, mais commencez par votre mâchoire. Cela semble bizarre mais essayez. Ne serré pas vos dents, desserrer la mâchoire et votre corps suivra.

Source: virtualracingschool.com - 2.2: Ergonomics