VRS - 2.3 - Entrainement

Votez pour l'image du mois

2.3 : Entrainement

Rédigé avec les conseils du coach Martin Krönke.


Vous pouvez apprendre tout ce qu’il y a à savoir sur la voiture et le circuit, avoir le meilleur setup, utiliser le logiciel et datapacks VRS, avoir le meilleur coach et être tout de même lent. Le facteur le plus important pour vous rendre plus rapide est l’entrainement et le temps passé dans le simulateur. Dans cet article nous allons nous plonger au plus profond dans la façon de tirer le meilleur de votre temps.

Organisation


S’entrainer peu et souvent est mieux que de le faire rarement mais longtemps, même si vous y passer le même temps au total. Si vous le pouvez, limitez vos entrainements à 1 ou 2 heures par jour, plutôt que de s’entrainer pendant des heures d’affiler en fin de semaine. Après 2 heures vous allez probablement atteindre un palier, commencer à perdre votre concentration et commencer à faire des erreurs, ce qui provoque de la frustration (et ça ne vous aidera pas). Aussi, dès lors que vous vous épuisez mentalement, vous récupérer moins d’information de la voiture et assimilez moins les leçons et techniques. Il est beaucoup plus efficace de diviser vos horaires d’entrainement en plusieurs sessions courtes : vous apprendrez beaucoup plus rapidement.

Martin Krönke: « Quand j’ai beaucoup de temps sur une journée, je préfère m’entrainer 45 minutes, faire une pause de 2 heures et m’entrainer encore 45 minutes. S’entrainer longtemps est contre-productif. Et quand je n’ai pas beaucoup de temps ou pas l’envie de rouler, je m’entraine 20 minutes. Ça aide toujours. »

Les bases d’abord

Lorsque vous commencez à apprendre un nouveau combo voiture/circuit, concentrez-vous d’abord sur l’apprentissage de la trajectoire la plus rapide et trouver vos points de freinage et de braquage. Une fois que vous pouvez tourner sur le circuit de façon propre et régulière, il est bon de regarder les datapacks VRS, en particulier le replay, que vous pouvez afficher dans la simulation pour en apprendre davantage sur les trajectoires et points de freinage. Avec les datapacks, vous pouvez également comparer vos tours dans le logiciel VRS pour voir ou vous pouvez gagner du temps (Assurez-vous d’utiliser la météo par défaut pour vos sessions de test).

Si aucun datapacks n’est disponible, vous pouvez aller voir sur YouTube pour rechercher des tours chronométrés dans lesquels vous voyez les actions du pilote (accélérateur, frein et volant) pour apprendre des autres. Sinon, dirigez-vous vers une session publique et essayez de suivre les pilotes plus rapides que vous et d’apprendre de leurs trajectoires.

Ayez le moins de distractions possibles

S’il y a un datapacks, optez pour celui-ci comme référence unique et entrainez-vous d’abord en session privée. En tant que débutant, vous voulez le moins de distraction possible, et une session publique (oubliez les sessions course) vous donnera beaucoup de trafic qui détournera votre esprit de l’apprentissage.

Pousser trop fort Vs pousser trop peu

Trouvez l’équilibre entre rouler trop fort et trop tranquillement. Quand vous surconduisez constamment, vous apprenez exactement çà : comment surconduire la voiture. De plus, si vous passez votre temps à vous crasher, vous conduirez seulement sur la première partie du circuit et vous finirez frustré.

Mais ne levez pas trop le pied non plus, vous n’apprendrez pas beaucoup en vous promenant le long du circuit. Il n’y a pas de soucis à se sortir de piste ou se crasher à plusieurs reprises, l’entrainement est fait pour ça, et ça fait partie de la recherche de vos limites. Quand vous avez un accident et que vous ne comprenez pas pourquoi, passez du temps à regarder le replay ou la télémétrie et apprenez de vos erreurs afin de ne pas les reproduire.

Oubliez les setups

Si vous êtes un nouveau pilote ne vous concentrez pas sur les setups, ce n’est pas votre la plus grande de vos préoccupations. Si vous utilisez un setup de base qui est stable, vous devriez être bien. Lorsque vous êtes à 3s du rythme, seulement 0.3s sont gagnables avec le setup. Oubliez les juste et efforcez-vous à aller chercher le plus gros morceau de temps que vous pouvez gagner : les 2.7 secondes.

Hotlapping Vs Relais complet

Quand vous êtes en session publique, il est agréable de se vanter de réaliser le meilleur temps mais ce n’est pas vraiment important. Ils sont généralement obtenus en roulant avec peu d’essence et il est bien plus productif d’avoir du temps de roulage pour préparer la course complète. En règle générale, le Hotlap et le relais complet se résume à deux mentalités différentes : Lorsque vous êtes en recherche du meilleur temps, vous avez tendance à pousser à 100% et êtes à la limite du crash pendant un tour qui ne semble pas assez rapide. La mentalité d’un relais complet est plus dans la conservation et la gestion de votre performance afin de survivre beaucoup plus longtemps par rapport à la recherche de vitesse absolue et par conséquent vous tombez dans un rythme beaucoup plus facile et la plupart du temps cela conduit à une progression et une amélioration plus contrôlées. Il suffit d’éviter la tentation du hotlapping et de plutôt attendre de battre les hotlapper le jour de la course.

Entrainement Vs Course

Si vous voulez améliorer votre rythme, utilisez des séances d’entrainement. Si vous voulez améliorer vos compétences de course, il n’y a pas d’alternative que de courir volant contre volant avec d’autres pilotes. Cependant vous pouvez dans une certaine mesure travailler votre compétence de course en session publique en suivant les voitures, dépassant, testant différentes trajectoires avec moins de conséquences si ça se passe mal. Il n’y a pas de substituts à la course réelle tout spécialement quand il s’agit de gérer la pression.

Il est important de bien comprendre qu’un environnement de course est moins susceptible d’améliorer votre vitesse, parce vous avez de multiples distractions et que vous ne pouvez pas vous permettre de prendre autant de risques ou d’expérimenter de nouvelles trajectoires ou points de freinage.

Vous avez besoin de ces deux choses. Nous vous suggérons de commencer à vous entrainer seul en début de semaine pendant que vous apprenez le circuit et augmentez votre vitesse. Vers la fin de semaine d’entrainement, commencez à aller sur les sessions publiques. Ensuite, le week-end, essayez de faire 4 courses. Il y aura plus de pilotes en course et donc plus de split, ce qui signifie que vous allez être mélangé avec des pilotes proches de votre niveau et donc des courses plus serrées (et plus fun). Si vous faites plus de 4 course, les points de vos meilleurs résultats seront moyennés et vous êtes susceptible de finir avec moins de points de championnat pour la semaine (en savoir plus ici).

Ne vous lancez jamais dans une course tant que vous n’êtes pas capable de conduire un tour proprement et avec constance. Une bonne règle générale consiste à passer au moins 50% de votre temps à l’entrainement uniquement.


Source: virtualracingschool.com - 2.3: Practising