VRS - 2.4 - Les bases du pilotage

Le tour optimal est facile à décrire, mais difficile à réaliser. C’est la combinaison de deux choses fondamentales : l’utilisation de toute l’adhérence des pneus associée à la trajectoire parfaite. En d’autres mots : trajectoire optimale et vitesse optimale.


Cela semble simple ? Maitriser cela est en fait extrêmement difficile en raison du tracé complexe du circuit et du comportement d’une voiture de course à la limite d’adhérence. C’est pourquoi les notions de bases suivantes sont si importantes pour atteindre votre potentiel maximum, pas seulement en tant que débutant mais aussi comme vétéran chevronné.

Importance de bases solides, une analogie :

Plusieurs mois après avoir lutté pour apprendre la guitare, j'ai découvert que je tenais mal le médiator. Je suis tombé sur mon erreur par hasard en naviguant sur des tutoriaux sur internet, grâce auxquels j'ai appris la bonne prise en main. Au début, le changement a rendu mon jeu bien pire, mais quelques semaines plus tard j'ai fait d’énormes progrès par rapport à mon niveau d’avant.

Trajectoire

La chose la plus fondamentale qu’un pilote de course peut apprendre est la bonne trajectoire donc nous allons commencer avec les base de celle-ci. D’une manière générale, la trajectoire optimale pendant un simple virage est celle avec le plus grand rayon car elle permet la plus grande vitesse possible pour une certaine quantité d’adhérence. Fondamentalement, l’objectif est de réduire la raideur d’un virage autant que possible ce qui peut être réalisé en utilisant toute la piste.

Toute la piste

Prenez par exemple un virage à 90°sur un circuit large comme 5 fois votre voiture. La trajectoire avec le plus grand rayon est celle qui commence à partir de l’extérieur du virage à l’entrée, passe à l’intérieur par le point de corde avant de finir à l’extérieur une fois de plus pour la sortie. Ceci est illustré dans l’image suivante:

9893491111.jpg

Souvent le circuit se resserrera ou s’ouvrira à la sortie. Les enchainements de virages exigent souvent une trajectoire compromise et la longueur de la ligne droite après un virage déterminera fortement s’il vaut mieux sacrifier une entrée large pour une sortie serrée ou vice versa.

Nous vous recommandons fortement de vous référer aux datapacks fournis sur l’application VRS pour acquérir une bonne compréhension de la meilleure trajectoire sur un circuit particulier avec une certaine voiture. S’il n’y a pas de datapacks, recherchez la combinaison de votre voiture, la piste et de la saison sur les forums iRacing ou YouTube.

Limite d’adhérence

D’une manière générale, la limite d’adhérence est la vitesse à partir de laquelle une voiture commence à ne plus suivre la trajectoire que vous voulez tenir. Votre but devrait être de conduire à une vitesse proche de cela mais de ne pas la dépasser de sorte à ce que vous puissiez suivre la meilleure trajectoire tout au long du circuit. Si vous conduisez trop vite vous verrez que la voiture élargie (sous-virage) ou vous risquez d’avoir l’arrière qui glisse (sur-virage).

Erreurs courantes

Les erreurs les plus courantes des débutants en course ou sim-racing sont les suivantes :

- Ils entrent trop vite dans les virages lents et trop doucement dans les virages rapides

- Ils freinent trop tard

- Ils essaient de freiner et tourner en même temps

- Ils vont trop doucement en sortie de virage

Une phrase que l’on entend souvent dans le domaine de la course est « entrée lente, sortie rapide ». C’est une généralisation mais elle est utilisée pour réduire la probabilité que l’une des erreurs ci-dessus se produise. C’est aussi beaucoup plus facile de corriger votre pilotage quand vous n’allez pas assez vite et qu’il y a beaucoup de grip encore disponible. Concentrez-vous sur la recherche de la meilleure vitesse en sortie de virage plutôt que d’essayer d’aller trop vite en rentrant dedans. Faites attention aussi au type de virage. Est-il plutôt large ou très serré ? Ajustez votre vitesse d’entrée en conséquence.

Freiner en ligne droite

Lors d’un gros freinage, il est fortement recommandé d’être en ligne droite. Cela se résume à quelque chose de connu comme le « cercle de traction », dans lequel un pneu a seulement une certaine quantité d’adhérence dans n’importe quelle direction. Cela signifie que pour qu’un pneu produise n’importe quel grip latéral requis pour tourner, il aura moins d’adhérence disponible pour freiner ou accélérer.

A ce titre, nous recommandons aux pilotes débutants qu’ils séparent délibérément le freinage du braquage. Combiner freinage et braquage est une technique de pilotage plus avancée qui a clairement ses avantages mais elle nécessite plus de compétences et sera traitée dans un futur article.

Freinez aussi fort que possible jusqu’à ce que vous sentiez que les roues vont se bloquer si vous freinez plus, et relâchez doucement la pédale quand le point de braquage approche.Vous devrez beaucoup plus faire tourner la voiture dans le milieu du virage (point de corde).

Accélérez à fond quand vous savez que vous n’aurez plus besoin de relâcher

Après avoir passé le point de corde, débraquez doucement tout en accélérant progressivement au fur et à mesure que la sortie du virage approche. Evitez d’accélérer trop fort trop tôt et de relâcher les gaz plus tard car cela réduira considérablement votre élan et donc votre vitesse de sortie. La vitesse de sortie est très importante surtout quand une longue ligne droite suit le virage car vous allez avoir besoin de cette vitesse jusqu’à la prochaine zone de freinage.


Source: virtualracingschool.com - 2.4: Driving basics