VRS - 3.1 - Fondamentaux : Le cercle de traction

Votez pour l'image du mois

Revenons à l’article 2.4 Les Bases du Pilotage dans lequel nous avons résumé que le tour optimal est la combinaison de la vitesse maximale sur la meilleure trajectoire possible. Les meilleurs pilotes peuvent y parvenir en comprenant comment exploiter tout le grip disponible à chaque moment tout au long d’un tour.

Le cercle de traction

Les pneus sont responsables de la connexion entre la voiture et la piste et c’est au travers de cette connexion que le pilote est capable d’accélérer, freiner et tourner. La chose la plus importante à reconnaître est qu’il y a une limite finie à la quantité de grip et de force qui peut être produite dans n’importe quelle direction.

Pour définir cela, nous pouvons visualiser un schéma appelé cercle de traction.

traction-circle-copy-1.jpg

Les axes représentent les force G exercées sur la voiture causés par l’adhérence du pneu dans une seule direction. Au repos et en roue libre en ligne droite, les forces résultantes sont effectivement nulles et ainsi nous sommes au centre du cercle de traction. Pendant l’accélération, les pneus produisent une adhérence vers l’avant, se traduisant par une force G vers l’arrière et nous faisant avancer, tandis que l’inverse se produit au freinage lorsque les pneus produisent du grip arrière nous ralentissant. C’est la même histoire en virage, et c’est là que nous voyons les pneus produire des forces latérales.

La limite de force que les pneus peuvent produire est définie par le cercle rouge dans le schéma qui représente 100% d’adhérence disponible. Le but d’un pilote de course est de s’en approcher aussi près que possible sans jamais aller au-delà.

En regardant le cercle, il est très facile de comprendre que le patinage des roues dans une Formule 1 est causée par le dépassement de la ligne rouge dans la direction « accélération ». Il est également facile de voir comment un freinage trop fort entrainera un blocage de roue en essayant de dépasser la ligne rouge et enfin évidemment de voir comment aller trop vite dans un virage nous fera demandé plus de 100% de force latérale aux pneus et provoquera un sous-virage ou une glissade.

Mais il est cependant plus difficile de comprendre comment sur un circuit la relation de la combinaison freinage ou accélération et virage fonctionne et c’est là que le cercle de traction nous aide.

Utilisation du cercle de traction complet dans toutes les directions

Encore une fois, dans l’article 2.4 Les Bases du Pilotage, nous avons recommandé que les pilotes débutants séparent leurs freinage, braquage et accélération. Bien que ce soit une bonne approche pour commencer, il est clair que ce style de conduite ne peut pas exploiter pleinement les limites du cercle de traction et le schéma ressemblera plutôt à ça.

2.jpg

On peut voir ici que le pilote atteint la limite extérieure en freinant mais alors qu’il relâche complétement les freins pour tourner, il atteint de nouveau la limite extérieure mais cette fois latéralement.

Un pilote peut bien mieux exploiter le grip disponible sur les pneus en combinant le freinage, le braquage et l’accélération de manière à ce que la première image suive le scenario suivant. Vous approchez d’un virage à droite et vous freinez à 100% du grip disponible, au bord du cercle. Vous commencez à tourner dans le virage tout en maintenant la même pression de freinage, les pneus avant vont se bloquer et vous commencerez à élargir.

traction-circle-1.png

En regardant le schéma, nous pouvons voir que puisqu’on était déjà sur la ligne rouge dans la direction du freinage, dès que vous avez commencé à tourner le volant, vous avez essayé de demander une certaine force latérale aux pneus qui placerai votre voiture en dehors du cercle (si c’était possible).

traction-circle-2.png

La bonne technique est de réduite la pression du freinage lorsque vous commencez à braquer afin que vous restiez à la limite de la ligne rouge. Quand vous atteignez le point de corde du virage, vous devriez utiliser 100% du grip latéral disponible avec peu ou pas de pression sur les pédales. A partir de ce moment vous pouvez commencer à accélérer afin de rester dans le cercle extérieur jusqu'à ce que vous atteigniez la pleine accélération (et ne soyez plus limité par le grip disponible).

Utilisation de la télémétrie dans le logiciel VRS

L’analyseur de conduite sur l’application inclus un cercle de traction qui peut être affiché en choisissant l’onglet « driving style », qui révèle le schéma suivant :

Traction-circle-VRS.png

Ce graphique représente les forces G dans la direction dans laquelle le pilote les ressent. Le freinage est en haut, l’accélération en bas et les force latérales sur les côtés. Les données ci-dessus viennent du virage 4 à Okayama avec la MX-5 et nous pouvons voir que toute la plage de grip disponible est utilisée au freinage, la transition vers le braquage et finalement l’accélération jusqu’au gaz à fond. La MX-5 a seulement 2 roues motrice et n’est pas très puissante, c’est pourquoi la voiture à beaucoup plus de potentiel de freinage par rapport à l’accélération.


Source: virtualracingschool.com - 3.1: Fundamentals: The traction circle