rF2 - rFactor 2 - Optimisation du FFB

  • Voilà,


    Avec mon père qui est parfait bilingue mais ne connaît rien au monde de la simu, j'ai traduit ce texte en français :


    http://isiforums.net/f/showthread.php/1903...g-in-the-Zone-D .



    § 1 / Objet :



    J’avais
    l’intention depuis quelques temps déjà d’écrire ce « post » bien
    structuré concernant le réglage optimal de « force feedback » pour les
    utilisateurs de «rfactor 2 », mais j’hésitais à le faire lorsque je
    constatais le temps que cela prendrait d’écrire les innombrables « posts
    » de différentes sources (?). Cependant, cela m’économisera du temps et
    des efforts à me répéter sans cesse dans le futur (ce qui me préoccupe
    assez peu) si je décide de rédiger ce « post » structuré et dédié
    maintenant, alors, allons- y.


    Ce qui suit pourra paraître intimidant mais cela en vaudra la peine…je le promets.




    § 2 / Définition des problèmes :



    Il
    y a deux catégories de problèmes qui affecte la performance « ffb » de
    votre volant dans « rfactor 2 » ( mais ceci s’applique aussi à chacun et
    à tous les simulateurs de pilotage). Ces deux problèmes surviennent
    dans la zone "pré-finale » (comparable à, et connue comme la partie
    initiale de la zone ffb « morte », problème qui cause une « mollesse »
    complète dans la « ffb » qui affecte principalement votre performance
    dans les coins à vitesse lente) ainsi que dans la fin de zone de forces
    élevées (connue comme un problème de pincement (clipping ?) de « ffb »,
    ce qui amène le volant à sortir trop tôt à 100% de force, ce qui affecte
    votre performance principalement dans les coins à grande vitesse.)



    La
    raison pour laquelle nous devons considérer ces deux problèmes, c’est
    qu’ils sont les clés qui nous permettront de débloquer notre plus grand
    potentiel de conduite, celui qui nous permettra de conduire «
    subconsciensivement » (c’est à dire en étant à la fois dans la « zone »
    et dans le « flux » (=flow) qui est l’endroit où nous opérons avec la
    plus petite quantité d’efforts « conscients » et où, cependant, nous
    performons au mieux de nos capacités et ceci de la façon la plus
    constante. Dans ma propre expérience personnelle, après avoir mis au
    point les réglages parfaits de mon propre volant, j’ai constaté une
    amélioration géante de 1 à 2 secondes/tour et de la continuité de mes
    meilleures performances personnelles ( alors que mes performances
    avaient plafonné pendant plusieurs des mois précédents ). L’amélioration
    n’est pas survenue dès le moment où j’avais fait ces ajustements de «
    ffb », mais, dans mon cas personnel, cette amélioration est intervenue
    moins d’une semaine plus tard (peut-être que je pourrais même argumenter
    en disant que cela a été plus ou moins instantané…) J’espère, en tous
    cas, que cela aiguisera suffisamment votre curiosité pour continuer à
    lire ce qui suit.




    § 3 / Établir les « profils » correct de notre volant avant de commencer :



    Avant
    de commencer, nous devons établir les profils de notre volant. Ci
    dessous sont reproduits des clichés d'écran des « profilers" LOGITECH
    g25/27 et Thrustmaster t500 montrant les réglages corrects pour ces deux
    appareils.Vous devez annuler dans ces réglages les lignes « Spring
    (bonds) effects/« damper » (humidité)effects ainsi que tout réglage de «
    spring-centering" ou "d’auto-centering ». Ces « effets » ne sont pas
    réalistes et ne devraient provenir seulement que du « ffb dynamique »
    tel que calculé par le moteur « physique » (?) de "rfactor 2. Rajouter
    ces facteurs tels quels, directement dans le « profiler » n’est pas du
    tout réaliste parce que cela rajoute simplement une couche d'effet
    statique (c’est à dire fausse !) par dessus le temps réel « ffb »calculé
    dans rfactor2 (que vous souhaitez ne pas dégrader d'aucune façon).


    De
    toutes façons, enfin, vous pouvez jouer un peu avec le « overall
    effects strength » (première ligne du tableau…) mais en essayant de le
    laisse au plus près du point extrême (de défaut ?) comme montré
    ci-dessous sur le cliché d’écran LOGITECH (Et si vous souhaiter
    l’augmenter un peu, n’allez pas plus haut que 110-112% pour les volants
    du LOGITECH g25/27 et pas plus haut que 70% pour le THRUSTMASTER t500…
    et moi j’utilise 70% sur mon t500 que je ressens mieux « imo » (?),
    donc, ne craignez pas de monter encore un peu aussi sur les volants du
    g25. Monter encore plus haut n’augmentera pas la force maximum de votre
    volant mais, au lieu de cela, commencera à produire l’exact problème que
    nous essayerons de résoudre et de corriger dans la « Part one »
    ci-dessous.


    Ceci, généralement,s’applique à tous les utilisateurs d’autres volants aussi.



    logitech_zpsd79ac99f.jpg



    thrustmaster_zps92c4e12a.jpg




    Étant
    débarrassé des points ci-dessus, abordons maintenant le "problème de
    haute fin de force » (« High End Force Issue » ?) ou ffb clipping




    Pour
    répondre à cela, je dois tout d’abord expliquer comment fonctionne ffb.
    Le moteur physique de rfactor 2 calcule les forces générées au volant
    virtuel de conduite et ceci correspond à une certaine quantité de force
    générée à votre « volant »(?) ffb. La relation entre la quantité de
    force à l’entrée du jeu et la quantité de force générée par par votre
    volant ffb est décidée par rfactor 2. Cependant, veuillez noter que
    quand je dis «la quantité de force générée par votre « volant » ffb »,
    je veux dire comme pourcentage du maximum de force productible par
    votre type de «volant »… parce que les mêmes 40% de signal ffb envoyés à
    un « volant » leo bodnar, t500 ou une g27 vont, chacune produire une
    quantité différente de force ressentie par l’utilisateur. Chaque volant
    produit une force qui représente 40% du maximum de force productible par
    les différents moteurs ffb dans chaque volant , juste en soulignant le
    fait que nous n’utilisons pas ici de valeurs absolues puisque rfactor2
    ne se préoccupe pas du tout de quel volant dont vous vous servez.




    Heureusement,
    nous sommes capables de contrôler la relation entre les forces
    calculées au niveau du volant virtuel de conduite et notre volant de
    conduite ffb. Ce contrôle est appelé « car specific FFB multiplier »
    (Voir tableau rectangulaire à fond noir illustré un peu plus bas).



    rFactor22014-03-2601-21-05-41_zpsc3d89ade.jpg



    Nota-bene :
    Réglez aussi votre lissage ffb ("smoothing ») sur 0, ce qui fonctionne
    à peu près sur la plupart des « volants/roues » mais certains des plus
    anciens d’entre-eux, comme les g25/27 peuvent être sujets au « rattling »
    (bruit de crécelle, hoquets, ou similaire d’après le « Harrap’s »), ce
    qui est malheureux, mais vous pouvez réduire/éliminer ce « rattling » en
    rajoutant du « smoothing » (lissage) mais il est fortement recommandé
    de le régler sur 0 car c’est ce qui vous donnera le plus pur et le plus
    brut détail de ffb.




    Suite Part 1:



    Généralement,
    augmenter cette valeur (« de smoothing ? ») augmentera la puissance de
    toutes les forces sur votre volant. Inversement, diminuer cette valeur
    diminuera la puissance de toutes les forces sur votre volant. À première
    vue ceci pourrait apparaître comme une très bonne idée puisque vous
    pouvez simplement augmenter la puissance de votre g25 en augmentant
    cette valeur. Mais cela intervient au détriment ( sans que ce soit
    immédiatement apparent) de la qualité de votre performance de conduite.


    À
    un certain point/ ou valeur, vous vous heurterez à ce qui est connu
    comme la marge de « ffb clipping ». Ceci signifie que quoiqu’en étant
    sur la bonne voie, quand vous conduisez dans des situations qui
    produisent les forces les plus importantes sur votre volant virtuel
    (par exemple dans les virages à grande vitesse), le jeu vous demande
    plus de 100% de la force de la puissance maximale de vos roues.
    Evidemment, ceci n’est pas possible, par conséquent, au lieu de cela,
    votre roue ffb reste à une force constante de 100%, signifiant qu’il
    vous manque toute l’information détaillée concernant l’équilibre de la
    voiture et de sa traction quand vous conduisez dans cette zone de «
    clipped ffb « ( zone « pincée »). En fait, c’est même pire que de «
    manquer » de l’information, car ce qui se passe en réalité, c’est que
    vous recevez de votre volant de l’information erronée. Réfléchissez-y
    une seconde… votre volant ffb vous dit que la force est constante et que
    la voiture pourrait augmenter en forces au volant de conduite qui
    devrait, en réalité, vous montrer que la voiture pourrait être sur le
    point de »surconduire » (survirer ?) (ou pire, déjà partie en survirage
    (?) ou sous-virage (?). Au lieu de cela, votre cerveau est informé que
    la voiture est dans un dérapage stable des 4 roues pendant que, sur
    l’écran, une autre histoire vous est contée ! Arrivé là, la ffb vous est
    devenue complètement inutile et vous n’avez plus qu’à compter sur vos
    estimations basées sur les seules indications visuelles à l’écran tout
    en manageant les fausses informations ressenties que vous recevez dans
    votre subconscient, transmises par votre volant ffb.




    Pour
    mieux illustrer ceci, vous trouverez ci-dessous une représentation
    illustrée par une simple ondulation sinusale que vous pouvez imaginer
    comme étant le changement en ffb puissance de force et de direction
    comme elle est envoyée à votre volant ffb lorsque vous naviguez à grande
    vitesse dans des virages à droite ou à gauche.



    clipping_zps758882b5.jpg




    Cas
    n° 1 : L’ajustement est parfait avec le signal maximum de ffb transmis à
    vos roues dans leur capacité de production maximale de force.


    Cas n°2 : Dépassement (ffb clipping, pincement ffb) du signal ffb maximal transmis à vos roues.



    Maintenant,
    si vous êtes comme moi et voulez un volant ffb aussi fort que possible
    et sans vous précipiter dans le problème de ffb clipping, alors, vous
    devez savoir quelle est la juste valeur du "multiplicateur ffb
    spécifique de la voiture » qui, comme expliqué plus haut, n’est pas
    dépendant du type de volant que vous utilisez… sauf si vous avez un
    volant « bodnar" pour lequel, peut-être, vous ne souhaitez pas utiliser
    le maximum de force de ce volant tout simplement parce que dans ce cas
    il est beaucoup trop fort déjà).


    Par défaut, le "multiplicateur ffb
    spécifique de la voiture » est réglé sur « 1.0 ». Pour toutes les
    voitures que j’ai testées ( qui représentent peut-être 70% de toutes les
    voitures disponibles actuellement pour rfactor 2, sauf la dernière
    lancée, le kart, pour lequel un réglage « 1.0 » est OK ) ce réglage est
    tout simplement trop haut et vous emmènera droit dans le problème de
    "ffb clipping ». ( Une théorie résumée expliquant pourquoi le ISI et
    d’autres simulateurs fixent la valeur par défaut si haut, (ce qui cause
    sans le vouloir le problème de "ffb clipping »), c’est que la plupart
    des usagers utilisent toujours des volants anciens, comme les g25/27 qui
    sont assez faibles en ffb. De ce fait, pour compenser la faiblesse
    générale de ffb, particulièrement observable dans les forces basses
    finales (?) et pas vraiment aidée par l’énorme zone morte de ffb
    initiale sur ces anciens volants, ils doivent régler cette valeur plus
    haut par défaut de façon à ce que le volant donne au moins l’impression
    d’avoir un minimum de force…



    Heureusement, la « Part 2 »
    ci-dessous explique quel est le nouvel outil que nous avons à notre
    disposition pour remédier à ce problème. La plus idéale des valeurs du «
    multiplicateur ffb spécifique de la voiture » est toujours plus basse
    que « 1.0 » mais, en général, vous ne voudrez pas descendre trop bas et
    finir par ne pas utiliser (c.à.dire « gaspiller ») la gamme entière des
    forces ffb disponibles au niveau de vos roues. Ci-dessous, les 3
    résultats possibles : (voir graphique…)



    ingameFFBmultipliereffectonFFBresponsecurve_zps07c7f61b.jpg




    Bon, comment trouver la valeur idéale/optimale que vous demandez ?



    La
    manière la plus rapide, la plus facile et la plus simple est d’utiliser
    l’excellent texte de TechAde’s (voir lien ci-dessous) « rF2 Pedal &
    FFB Overlay Plugin for rfactor2.


    Téléchargez la dernière version,
    placez le dossier « rF2PedalOverlayPlugin.dll » dans votre dossier
    rfactor2/ plugins folder. Voilà, c’est fait.




    Après cela, en
    entrant dans le jeu et sur la piste, attendez environ 10 secondes et
    vous verrez apparaître dans le coin supérieur gauche (en plus petit) le
    rectangle multicolore ci-dessous.



    rF2PedalOverlayPlugin_zpsf7330a9b.png




    La
    barre bleue représente votre position d’embrayage, la rouge = le frein,
    la verte = l’accélérateur, et enfin, le point d’intérêt clé, la barre
    jaune représente la force ffb envoyée à votre volant. Lorsque cette
    barre jaune atteint 100% (soit une barre pleine) elle tourne au rouge,
    pour vous montrer qu’elle n’est réglable au maximum que à 100%. Vous ne
    VOULEZ ABSOLUMENT PAS que cette barre jaune tourne une seule fois au
    rouge lorsque vous conduisez autour d’un circuit, sauf si vous conduisez
    par dessus des bordures de trottoir, sur du gravier, ou si votre
    voiture est en train de s’écraser contre un mur ou une autre voiture. Si
    vous voyez cette barre jaune tourner au rouge dans une situation
    normale de course sur un circuit ( et qui n’inclut pas non plus de «tête
    à queue » puisque ceci n’est pas « normal » et tombe en dehors d’une
    manière normale de conduire )…vous entrez dans le ffb clipping qui,
    comme expliqué plus haut est absolument à éviter à tout prix.


    Trouver
    la valeur optimale du "multiplicateur de ffb spécifique à la voiture »
    vous implique dans le « testing « (les « essais ») de valeurs
    différentes autour du circuit. Cela ne prend pas tellement de temps et
    une fois trouvée la valeur qui convient, il s’agit habituellement de la
    même valeur pour tous les circuits. Si d’autres circuits provoquaient
    malgré tout du « clipping » réglez le un tout petit rien plus bas et
    laissez-le tel quel pour tous les circuits.




    Pour les quelques
    voitures que je conduis routinièrement, j’ai découvert, par exemple,
    que la valeur pour la RENAULT Mégane est proche de « 0,75 » et pour la «
    Panoz », elle est de « 0,85 ». Vous aurez à essayer cela par vous même
    et aussi pour trouver les valeurs d’autres voitures.


    Encore une fois,
    cela ne prend pas tellement de temps, et cela en vaut complètement la
    peine. Cela peut devenir un peu compliqué d’essayer d’affiner cette
    valeur pour s’assurer que la ffb ne va pas « clipper » quand vous
    franchissez des virages à grande vitesse et que vous ne pouvez pas vous
    focaliser sur le graphique aux barres de couleurs dans le coin, raison
    pour laquelle, parfois, je décide de descendre ou monter rapidement d’un
    cran dans le réglage afin de vérifier si il y a (ou pas) présence d’un
    petit peu de « clipping » .


    Premier paragraphe : (voir texte américain du paragraphe sous le texte français)



    Notez
    comment les premiers 8% de force envoyés au volant fournissent
    seulement 0% de force reproduite au volant . Ceci démontre la friction
    statique du volant. Le résultat, c’est que nous obtenons également un
    délai dans toute production de force ffb au volant. Prenez par exemple
    une force de 20% envoyée au volant, elle se traduit par 10% de force
    reçue et produite au volant. De même que la région initiale de zone
    morte, ceci n’est pas idéal, et le résultat est une sensation de
    mollesse du volant autour du centre en conduisant en ligne droite, en
    entrée de virage initial et sortie de virages et des forces ffb bien
    plus basses qu’il ne faudrait, dans les virages à faible vitesse, où les
    forces ne sont généralement pas plus élevées que 10-30%.


    Comme dans
    le problème de « pinçage ffb » (= ffb clipping), le volant vous donne
    de fausses informations et affecte négativement votre performance pour
    exactement les mêmes raisons. Le volant vous dit que la voiture est dans
    une glissade stable des 4 roues quand l’équilibre de la voiture
    pourrait changer et, en fait, survirer ou sous virer. (Il faut que je
    mentionne, malgré tout, que même si ce graphique montre une zone morte
    de 8%, la réalité est que ceci est dû à de la friction statique et non à
    une friction de roulement qui, d'après mon expérience, est autour de
    3-4% pour le t500. Même si 3-4% peuvent paraître un tout petit chiffre,
    en pratique, cela fait malgré tout une différence significative entre
    sentir qu’aucune des zones mortes n’ont été éliminées ou que, par
    contre, toutes ont été enlevées.


    La ligne bleue représente une
    modification de la courbe de réponse qui coupe et enlève cette zone
    morte non souhaitée. Les développeurs de rFactor 2 ont récemment ajouté
    une ligne au dossier « contrôleur" initial dans :"
    /rFactor2/UserData/player » folder. Cette ligne est appelée « Steering
    Torque Minimum ».Pour trouver la valeur idéale de cette «
    torsion/rotation «, vous devez vous tester vous-même et ceci aussi ne
    prend pas beaucoup de temps. Mon conseil serait de commencer avec une
    valeur de 4% (qui équivaut à une valeur de « 0.04000 ») et puis de
    retourner dans le jeu avec n’importe quelle voiture (assurez-vous
    cependant que vous avez réglé tout d’abord, et avec précision, votre
    multiplicateur de ffb, car ce réglage peut affecter la valeur de la zone
    morte correcte) puis, regardez si votre volant oscille quand votre
    voiture est en stationnement. (Merci à Comante de m’avoir corrigé en
    disant que vous devriez faire tout cela avec la voiture en mouvement à
    vitesse très lente, ceci afin d’obtenir les résultats les meilleurs ou
    les plus précis…voir l’explication ci-dessous dans « edit 3 » ). Si
    votre volant oscille effectivement, revenez en arrière et diminuez la
    valeur. Mais, si le volant n’oscille pas, alors augmentez la valeur
    jusqu’à ce que vous sentiez que le volant commence à osciller ou à
    vibrer. Rincez et répétez jusqu’à ce que vous trouviez une valeur qui
    déclenche un très léger début d’oscillation/vibration du volant et que
    la valeur est précise à l’intérieur d’une fourchette de 0.1% (c.à.d.
    4.1%, pas besoin de 4.1275%... lol !). Puis re-baissez la un rien,
    peut-être à environ 0.1% (en imaginant par exemple que vous observez que
    ça commence tout juste à osciller/vibrer à 5.4%, alors baissez la
    plutôt à 5.3% ou 5.2%) pour éviter complètement la petite
    oscillation/vibration. (Merci à Luke Dijkstra d’avoir noté que vous
    devez obtenir le minimum de valeur de « steering torque «(=
    torsion/rotation de la direction ?) représentée à 5 repères décimals
    pour que cela fonctionne. C’est à dire « 0.03000 » pour 3% de zone morte
    et NON « 0.03 » ou n’importe quoi d’autre.)



    Voici ce qui se
    passe quand vous réglez le minimum de « steering torque » trop haut, ce
    qui cause cette oscillation indésirable.



    Good luck folks (argotique pour « Bonne chance les mecs « ) Signé « le papa » !!!

    311.png

    Edited 2 times, last by ryyu77 ().