Les 24h du Mans

  • De toutes façons, c'était des C8....

    Membre depuis 02/01/2007. Win 10 64 bits.I7 7800X. NVIDIA GF 2080ti 12gb. 2 x 16mb DDR4 . Simucube 2 Pro. Pimax 8k+. Heusinkveld Pro 3 pédales.

  • Bah c'est surtout que le plateau est très mauvais cette année, le pire que j'ai vu depuis que je suis Le Mans.

    Et Franck Lagorce sur France 3 tout à l'heure qui disait que c'était génial d'avoir les mêmes autos dans une catégorie, synonyme de bagarre...

    Voir autant de Oreca Gibson en LMP2, ça traduit la très mauvaise gestion du LMP1 de l'ACO depuis des années...

  • C'est un fait que la bagarre en LMP2 est sympa, mais ça reste du monomarque.... Comme une formule de promotion !

    Membre depuis 02/01/2007. Win 10 64 bits.I7 7800X. NVIDIA GF 2080ti 12gb. 2 x 16mb DDR4 . Simucube 2 Pro. Pimax 8k+. Heusinkveld Pro 3 pédales.

  • Nan mais Franck Lagorce, je ne supporte plus ses commentaires.

    Dès que j'ai attendu qu'il était sur France TV, je suis passé direct sur Europub.

    Je suis prêt à subir les vagues de pubs si c'est le prix à payer pour ne plus l'entendre ! :B

    Proverbe breton : "Quand le Goéland se gratte le gland, c'est qu'il va faire mauvais temps. Quand il se gratte le cul, c'est qu'il ne fera pas beau non plus."

  • C'est clair j'ai du mal a croire qu'il ait été pilote officiel tellement il debite de conneries par minute... Ce qui donne l'impression qu'il ny connait absolument rien...


    Le pire exemple etant en 2016 quand il soutenait que toyota gratrait du temps pour eviter de faire un tour de plus quand le pilote criait a la radio depuis 2minutes qu'il navait plus de puissance... 🤦‍♂️

  • Ce qui est fou avec l’endurance, c’est que c’est de loin la discipline qui me donne envie de sauter sur mon simulateur et d’y passer deux heures de folie.


    a la fin d’un GP de F1 j’ai surtout envie d’aller faire un tour dehors

  • C'est clair j'ai du mal a croire qu'il ait été pilote officiel tellement il debite de conneries par minute... Ce qui donne l'impression qu'il ny connait absolument rien...


    Le pire exemple etant en 2016 quand il soutenait que toyota gratrait du temps pour eviter de faire un tour de plus quand le pilote criait a la radio depuis 2minutes qu'il navait plus de puissance... 🤦‍♂️

    Il a du mal avec le port du masque et la distanciation sociale aussi notre ami Franck Lagrosse :clol:

    Gentil Membre RFR n°4 063 - Depuis le 23 janvier 2006 - Modérateur GT, Tourisme et Endurance - 8 179 messages

  • Beau suspense pour la 2e place :++:

    334.png


    Simucube 2 Pro - Heusinkveld HE Pro - Shifter Fanatec SQ V1.5 - Frein à main TSS - Oculus Rift S - Cockpit JCL V2 black - KFA NVIDIA 1080 - Intel i5 8600K

  • Cette année le plateau se résume à

    24 Oreca allez 22 et 2 Toyota

    16 Ferrari

    10 Porsche

    (On est déjà a 50 voitures sur 59 hein...)

    4 Aston

    3 Ligier

    1 Dallara


    Pour ces 2 dernières, ce sont juste des équipages pour combler une grille

    Et bien sur une voiture qui connaît le damier uniquement grâce à un plateau d échec j ai nommé ByKolles


    Tout ça pour dire que cette édition est vraiment la moins belle depuis longtemps....

  • External Content www.youtube.com
    Content embedded from external sources will not be displayed without your consent.
    Through the activation of external content, you agree that personal data may be transferred to third party platforms. We have provided more information on this in our privacy policy.


    à 2.20 et 3.20 :)

  • Manu76 tu as une petite vidéo de passage devant ton poste ? J'en serai curieux :++:

    « Pour gagner, il faut risquer de perdre. » - Jean-Claude Killy

    « Si tout semble sous contrôle, c'est juste que vous n'allez pas assez vite. » - Mario Andretti

    - Subaru STI 9 -

    609.png

  • Il suffit de demander !


    Ce n'est pas une, mais 2 petites vidéos ! Désolé pour la qualité. Ca a été filmé avec mon téléphone à 9h28 le dimanche juste avant ma dernière prise de poste mais àa donne une petite idée de la vitesse de passage.


    External Content youtu.be
    Content embedded from external sources will not be displayed without your consent.
    Through the activation of external content, you agree that personal data may be transferred to third party platforms. We have provided more information on this in our privacy policy.


    External Content youtu.be
    Content embedded from external sources will not be displayed without your consent.
    Through the activation of external content, you agree that personal data may be transferred to third party platforms. We have provided more information on this in our privacy policy.


    Pour mémoire, en 2011, a cet endroit, il s'était passé ça :

    External Content youtu.be
    Content embedded from external sources will not be displayed without your consent.
    Through the activation of external content, you agree that personal data may be transferred to third party platforms. We have provided more information on this in our privacy policy.

  • C'est assez exceptionnel mais il n'y a pas grand chose à analyser de la cours cette année : les différences créées entre les voitures se sont faites de façon très notables au vu et au su de tous les suiveurs.


    Quelques petites remarques et anecdotes cependant :

    - La piste était plus lente en course que l'an dernier: tous les meilleurs tours en course sont à 2" de ceux de 2019. D'après Pascal Vasselon de chez Toyota cela a été dû à la pluie du samedi matin.


    - A nouveau le meilleur tout en course a été réalisé d'entrée puisque c'est au 4e tour, donc avant traffic que Bruno Senna (Rebellion) a réalisé son 3'19"264. Toutes les LMP1 ont d'ailleurs enregistré leur meilleure marque au cours du 1er quart d'heure de course. Il est loin le temps du "happy hour" au petit matin !


    - Une voiture (l'Oreca n°37 de Jacky Chan DC Racing) a été disqualifié pendant l'épreuve pour "assistance reçue d'une tierce personne hors de la pitlane". Arrêtée sur le circuit en panne électrique (alternateur), le pilote Gabriel Aubry s'est vu remettre une batterie neuve par un membre de l'équipe pour faire redémarrer la voiture et la ramener aux stands. C'est strictement interdit depuis toujours au Mans. La dernière fois qu'une voiture avait été disqualifiée en pleine course aux 24H, il me semble que c'était au début des années 2000 pour une marche arrière à la sortie des stands.


    - L'alternateur, c'est aussi cette pièce qui a coûté 30' à l'ENSO CLM P1/01 du ByKolles Racing en début de course avant que le pauvre Bruno Spengler ne perde son aileron arrière dans les esses de la Chapelle après 6h de course environ. Après 6 tentatives avec 3 moteurs différents, la voiture n'aura donc vu l'arrivée qu'une fois mais sans jamais avoir été classée. Sa seule arrivée s'étant même soldée par un disqualification pure et simple pour lest non conforme.


    - La meilleure vitesse maximale du groupe des LMP2 a été réalisée par la Ligier JS P217 d'Eurasia Motorsport (Nick Foster) avec 338,1 km/h, devant une 2e JS P217 (Inter Europol conduite par René Binder) en 336,0 km/h. C'est 2 km/h à peine plus lent que les Toyota TS050. Paradoxalement les Ligier se sont montrées 3" au tour plus lentes environ que les Oreca, l'essentiel de ce temps perdu étant concentré dans les secteurs 2 et 3 qui sont ceux qui contiennent le plus de lignes droites.


    - Le pilote américain Gustavo Menezes a réussi à faire 55 tours avec le même train de pneus Michelin de sa Rebellion R13 n°1, soit autant que le fameux quintuple relais de Benoit Tréluyer le dimanche matin de l'édition 2011 dans son Audi R18 RP1. Record de distance pour un train de pneu au Mans égalé : 750 km ! Petite différence, Menezes a réalisé cette performance sur un rythme supérieur à celui de Tréluyer à l'époque. Mais difficile de comparer plus avant car le circuit est aujourd'hui au moins ou 4" plus rapide qu'il y a 9 ans.


    - A la suite d'une mauvaise manoeuvre dans une slow zone, Antonio Felix da Costa a défait son harnais de sécurité sur la piste au volant de l'Oreca JOTA Sport n°38. Il a dû rentrer aux stands au ralenti pour se faire réinstaller. Quand on sait que la victoire en LMP2 s'est jouée pour un splash & dash entre sa voiture et la n°22 de United Autosport, il y a de quoi avoir des regrets. Surtout quand on pense qu'il aurait sans doute perdu moins de temps en s'arrêtant en piste pour remettre lui même ses sangles.


    - En ayant perdu plus de 10' lors du premier quart d'heure de course, l'Oreca Alpine/Signatech n°36 a réalisé une performance énorme pour remonter jusqu'à la 4e place finale des LMP2 à 3 tours. C'est sans doute la seule auto qui a repris du temps à la voiture finalement vainqueure de la classe une fois passé ce fatidique premier quart d'heure. André Negrao, Pierre Ragues et Thomas Laurent mériteraient bien un volant en LMP1 l'an prochain.


    - Le pilote officiel Porsche Patrick Pilet ne devait pas courir au Mans cette année. Il a remplacé vendredi matin l'infortuné Dwight Meriman sur l'Oreca 07 Idec Sport n°17 après son accident de la veille tout en n'ayant pas piloté de prototype depuis probablement de nombreuses années (il avait dû conduire le Porsche RS Spyder et la Porsche 919 en essais, mais jamais en course). Il a donc pu rouler 131 tours en course et signer le 8e temps de tous les pilotes LMP2 en 3'29"609. Une très belle performance achevée à la 11e place des LMP2.


    - L'Oreca n°24 du Nielsen Racing, débutante à ce niveau, a perdu plus d'une heure aux stands pour essayer de réparer le matériel de télémétrie réglementaire fourni par... la FIA. Alex Kapadia avait du mal à cacher sa déception au micro de Radio Le Mans à l'issue de l'un de ses relais.


    - Solide 4e des GTE-Pro à l'orée du dernier tour, la Ferrari n°71 d'AF Corse n'a pas pu franchir la ligne d'arrivée et n'est donc pas classée. Sa boite de vitesse a cassé dans le tout dernier tour, à tel point que Davide Rigon a songé à terminé le tour dans la seule vitesse qui lui restait : la marche arrière ! Son coéquipier James Calado (alors aux commande de la n°51, 2e de catégorie sur la ligne) a même proposer de le pousser jusqu'à la ligne. Ces deux manoeuvres auraient eu pour résultat la disqualification, il n'y a finalement pas eu d'autre choix que de ramener la voiture... sur un camion plateau.


    - La réduction drastique du plateau des GTE-Pro ainsi que la mauvaise prestation des deux Porsche 991.2 RSR 19 officielles ont permis aux deux Ferrari 488 GTE "clientes" de mieux se montrer que les années précédentes. Risi Competizione et ses 3 pilotes français (Bourdais, Jules Gounon, Pla) s'en sort avec une 4e place un peu chanceuse suite à l'abandon de la Ferrari 488 AF Corse n°71 dans le dernier tour. Un peu plus performante, l'autre Ferrari du Weather Tech Racing/Scuderia Corsa faisait très bonne figure avant de subir un accrochage éliminatoire avec l'Oreca Jumbo Racing Team Netherlands au Tertre Rouge. On espère que cela donnera des idées à d'autres pour remplumer la classe l'an prochain (en plus du retour de Corvette Racing).

    Gentil Membre RFR n°4 063 - Depuis le 23 janvier 2006 - Modérateur GT, Tourisme et Endurance - 8 179 messages

  • Merci pour tous ces détails, c'est plus intéressant que la course elle-même :B :++:

    334.png


    Simucube 2 Pro - Heusinkveld HE Pro - Shifter Fanatec SQ V1.5 - Frein à main TSS - Oculus Rift S - Cockpit JCL V2 black - KFA NVIDIA 1080 - Intel i5 8600K