Le bistrot des belles mécaniques

  • Ben c’est normal il roule en vrai tous les jours, si j’avais également l’opportunité je dirai la même chose :B

    RacingFR.com : Membre n°32800 - Inscrit le 29-09-08 - 14 886 messages

    49212772542_9a4f95d2c7_o.png

  • Il manque l'info de … c'est quoi simulateur ? j'ai déjà vu des gens parler de simulateur a gran_turismo sur console au pad (je suis sur que vous en connaissez aussi ;) )

    Quand il dis que ses gosses lui mettent des branlées … je me demande si il ne parle pas de cela.

    Pilote pro ou pas , si ses enfant avaient des configs comme on peut en voir ici , il n'aurait pas "'juste essayé" comme cela, ne serais ce que parce qu'il peut avoir des clients qui viennent de la et pouvoir anticiper les erreurs qu'il vont faire.

    Nb a 20 minute , ca se chie pas mal a l'arrière plan aussi :)

    Pour avoir roulé avec des gens qui on conduit irl , ce qu'ils m'en avait dis c'est que bien sur , le fait d'avoir le corp "fixe" , et du coup un volant qui renvoie trop d'infos pour compenser ca déroute pas mal, et le manque de ressenti dans les pieds.

    Mais a mon avis, le truc qui change le plus … c'est de pouvoir faire échap quand on rentre dans un mur :) .. ca doit être le point qui influe le plus les performances :)

  • Il le dit très bien, il ne connait pas bien les simulateurs, il en a quasiment jamais fait.

    Mais il a raison pour ce qui est de la glisse latérale, aucun simu ne reproduira bien cet effet, et comme on conduit surtout avec le bassin, ça fausse les sensations. Même les dynamiques ne sont pas réalistes sur les G, un à coup vers l'avant ne simulera jamais un vrai gros freinage, idem vers l'arrière pour l'accélération et évidemment les dérives latérales sont impossible à reproduire.


    Mais ça reste un excellent palliatif !

  • Magnifique !


    La type-e , pour moi c'est LA voiture. Dans le reste il y a parfois des trucs pas mal ... mais moins biens :P

  • J'ai regardé cet épisode de "Jay Leno's Garage" et c'était vraiment captivant de découvrir où revoir ce monstre et sa conception mécanique, à la fois géniale et effrayante pour un conducteur d'aujourd'hui, la séquence démarrage, puis le test en ville sont vraiment.. wow! :+++: et pour le son: Tous à vos casques!

    520.pngkDcZueC.jpeg

  • Je l'avais en modèle réduit, souvenirs...


    fiat-abarth-1000-monoposto.jpg

    Grâce à son aérodynamique avancée, ce concept flirtait avec les... 200 km/h !

    La BMW 318i ? Non elle n'a pas de moteur 1.8 litre sous le capot, comme pourrait le laisser penser son nom, mais un 2.0 litres. Que dire de la Mercedes-AMG A 45 ? On aurait bien envie d'avoir un gros bloc de 4.5 litres dans la compacte. Alors qu'en fait elle a un bloc 2.0 litres. Depuis quelques années, c'est en effet le marketing qui a pris le pas sur la fiche technique dans l'appellation des voitures...

    Mais ça n'a pas toujours été comme ça. Et pour le prouver, il y a la Fiat Abarth 1000 Monoposto de 1960. Le "1000" qui apparaît dans le nom n'est autre que la cylindrée du moteur, malgré une carrosserie et des vitesses de pointe qui suggèrent le contraire : elle ressemble à une supercar, avec le moteur d'une petite voiture (fourni par Fiat).


    Fiat Abarth 1000 Monoposto

    Aérodynamique au top

    Le choix d'un moteur aussi petit donne la mesure de la qualité de Carlo Abarth dans la réalisation de petites fusées automobiles destinées à la ville, car bien qu'équipé de seulement 105 ch, le 1.0 a pu atteindre 200 km/h dans cette Monoposto.

    PUBLICITÉ

    Une grande partie du mérite revient également à l'aérodynamisme, car la carrosserie (conçue par Pininfarina) semble être façonnée par le vent et avait des formes sinueuses : le carénage des roues, les passages de roues prononcés et la carrosserie plate, tout est fait pour que ce concept puisse fendre l'air avec le moins de résistance possible. D'où ce cockpit réduit à son strict minimum, monoplace, un peu comme dans un avion de chasse, avec le pare-brise enroulé autour du cockpit.

    À l'arrière on trouve le moteur, placé en position relevée dans le dos du cockpit: la 1000 Monoposto ne cherche pas à être agile et maniable dans les courbes, mais à avoir le meilleur aérodynamisme possible. Il s'agit logiquement d'une propulsion, et la boîte manuelle à 4 vitesses est également située à l'arrière.


    Fiat Abarth 1000 Monoposto

    Les caractéristiques de la Fiat Abarth 1000 Monoposto

    La 1000 Biposto est entrée dans l'histoire en 1960, lorsqu'elle a été conduite sur l'anneau de vitesse de Monza, et a établi huit records, que voici :

    • 72 heures à une vitesse moyenne de 186,687 km/h
    • 12 heures à une moyenne de 203,656 km/h
    • 2000 miles à une moyenne de 201,115 km/h
    • 24 heures à une moyenne de 198,795 km/h
    • 5000 km à une moyenne de 199,237 km/h
    • 5000 miles à une moyenne de 192,878 km/h
    • 48 heures à une moyenne de 190,264 km/h
    • 10'000 km à une moyenne de 191,376 km/h

    RacingFR.com : Membre n°32800 - Inscrit le 29-09-08 - 14 886 messages

    49212772542_9a4f95d2c7_o.png

  • Quel dommage qu'elle ne soit pas boite manuelle, une voiture comme tant d'autre condusisible par un gamin de 10 ans....

  • Et a la fin son fils Sebastian qui va faire ses débuts en F4 ^^

    Gentil Membre depuis le 03-05-2009

    347.png49479487877_32da459d67_o.png

  • connais pas:( ;)
    j'ai reconnue Eduardo car deja vue sur une chaine youtube brésilienne avec Barrichello qui lui donne des leçons de pilotage IRL

    mini_200107053305239773.png632.png