[Endurance - rF2] CFEG's 12H du Mans - 19/10/2019

  • Je vais essayer de faire un peu plus court que Gimli Oakenshield  :B


    Alors découverte de la P2 et aussi première course sur Le Mans par S397. Initialement absent pour le départ, les divers bugs font que celui-ci est retardé d'1 heure, je rejoins mes équipiers Gogobikerbis et Gimli Oakenshield juste à temps, pendant le millieu du long tour de formation. En effet faute de safety car celui-ci ce fait sous pit limiter et 13km à 60 c'est pas fou.


    Notre stratégie consiste à faire des doubles relais sur les pneus softs. Gimli part pour 3 stints, je récupérerai donc la voiture avec des pneus déjà rodés. Arrive le moment de prendre le volant, je mets un peu de temps à me mettre dedans, mine de rien ça fou un peu la pression de prendre le volant pour la première fois. Au bout de quelques tours mon rythme s'améliore, les chronos ne sont pas incroyables mais il faut gérer le trafic, bien présent en début de course.

    Fin de mon premier stint, le plein, des pneus neufs :yes: et c'est repartis.


    Je ne sais plus exactement quand, le team RSI revient sur moi, avant le Tertre Rouge se trouve une GT mais un peu loin pour vraiment bien la passer avant, j'y suis tout de même allé mais j'en ressors mal et j'aborde la 1ère chicane des Hunaudières avec RSI juste à ma droite, je décide de freiner le plus tard possible, lui aussi, mais il me poussera à passer hors piste pour le gauche de la chicane. Heureusement les quilles ont depuis longtemps été virée car assez douloureuse pour les voitures. Je ne sais pas si suite au contact il me rend la place ou bien s'il réaccélère moins bien mais j'arrive à garder ma position à la sortie de la chicane.

    Arrive mon 3ème stint avant de passer à Gogobikerbis , il fait toujours sec et le trafic est encore présent, en arrivant aux virages Porsche je me trouve derrière une GT, je pense me rapprocher pour la passer par l'extérieur dans le gauche du Karting mais une autre GT est en vrac à l'extérieur de la piste, je me ravise et m'apprête à me remettre bien derrière lorsque j'entends une Senna qui est revenu pleine balle à ma droite, j'ai juste le temps de corriger pour ne pas fermer la porte mais c'était chaud !


    Fin de mon relais je passe à Gogobikerbis pour seulement 1 tour, son pc ne tenant malheureusement pas le coup :(. Je récupère la voiture pour un 1/2 stint, l'arrivée de la pluie nous forcant à changer les pneus, nous en profitons pour repasser le volant à Gimli Oakenshield , il pleut déjà un peu trop pour les slicks mais au moins la piste n'es pas encore totalement détrempée et peu s'habituer aux conditions. Le trafic est toujours présent, et je dois éviter une BMW en perdition dans la ligne droite en Arnage et les virages Porsche, sans doute à cause de la pluie car sinon je ne vois pas comment il la perd , c'est une belle frayeur mais rien de grave




    Arrive ma deuxième vrai prise de volant, il fait nuit, la pluie est toujours aussi soutenue. Le circuit et les voitures étant long à charger on décide de rentrer relativement tôt sur le serveur pour éviter toute mauvaise surprise. Heuresement il n'y en a pas, cela me permet de passer queqlues tours en passagers et de prendre des premiers repères dans ces conditions. Je prends le volant, ce n'est pas simple mais j'arrive à appliquer ce que j'ai pu voir. A la fin de ce premier stint sous la pluie je constate que RSI s'arrêtent 1 tours plus tard que nous.

    Lors de mon 2nd stint je continue de rouler, l'écart est plus moins grand avec RSI selon le trafic rencontré et où. Cependant à la fin de celui-ci je remarque qu'il me manque 0.5 litres pour couvrir 1 tour supplémentaire, j'aurai pu le couvrir en faisant attention, mais le moindre problème et c'était la panne sèche. Après avoir remonté l'info décision est prise de faire du lift & coast pour le prochain stint.


    3ème et dernier stint de nuit, je m'applique donc à faire du lift&coast, d'une conso de 6,9 au précédent stint je dois faire 6,8 max. Je parviens à consommer de 6,6 à 6,8 selon les tours, sans vraiment perdre de temps. Cependant le team RSI remonte fort, les 20 secondes d'écarts sont comblés après 5 - 6 tours et me fais dépasser avant la 1ère chicane des Hunaudières, je ne résiste pas et continue à économiser en bout de ligne droite.

    A la fin de ce stint et que le jour se lève, je rentre dans le même tours qu'RSI pour passer le volant à Gimli Oakenshield , à ce moment je pense avoir eu l'idée du siècle, mais ils ont du le remarquer et feront comme nous 11 tours au lieu de 10 tant que la pluie tombe.




    Lors de son dernier relais Gimli Oakenshield passera de la pluie à piste séchante. Les pluies commencentà surchauffer décision est prise de passer les inter au moment de me redonner le volant. Dés la sortie des stands je constate que cela va être difficile de suivre RSI qui ont déjà effectué leur dernier changement de pilote, celui-ci est donc habitué à la piste. L'écart passe vite de 4 à 9 secondes, puis 12 et enfin 23 lorsque je perds la voiture à la Dunlop. La trajectoire n'est pas encore bien défini au sol et j'ai pris un peu trop large à la sortie, je pense alors que c'est plié pour la victoire. Cependant je n'abdique pas et continue à rouler, prudemment pour trouver mes marques mais surtout garder la voiture en piste et profiter d'un éventuel soucis chez RSI.

    Quelques tours plus tards je vois l'écart avec eux s'être réduit d'un seul coup et que je gagne 2 positions en passant la ligne. On m'informe rapidement qu'ils ont du passer par les stands, il faut alors absolument garder la voiture en piste et ne faire aucune faute. Je continue de rouler proprement, sans m'endormir mais coulé. L'écart doit être de 3 minutes à ce moment là. Je dois encore m'arrêter pour compléter le réservoir, je donne ma conso il m'est dit de remettre à peu près 50 litres, je garde les mêmes pneus car la piste est encore trop mouillée pour les slicks, et ça repart une dernière fois !

    De là je reste concentrer pour ne pas sortir, la trajectoire sèche qui est de plus en plus grande et donc facile à prendre.


    Les tours passent. 1 minutes restante, c'est le dernier tour, le leader étant devant moi sur le circuit. Après Mulsanne les panneaux cligotent, non pas jaune ou bleu, mais à damier, Indianapolis, Arnage, dans la ligne droite de retour je commence à sourire, les virages Porsches, le Karting. La chicanes Ford, le Raccordement et ... C'EST FINI ! :yep:



    Sont à déplorer 2 passages dans les graviers à Mulsanne suite à un freinage un peu tard sous la pluie et un à la Dunlop. Quelques frayeurs, des voitures un peu partout en arrivant aux virages Porsche puis au niveau de l'entrée des stands. Et vers la fin une Corvette qui part en tête à queue devant moi avant la chicane Ford. Aussi le circuit est lourd et le nombre de voitures n'aidant pas, pas mal de micro frezes e baisses d'FPS entre la 2nde chicane et Mulsanne de jour. D'après certains le Liveracer (le live timing utilisé par CFEG) serait lourd et pose problème à partir d'un certain nombre de voitures.




    Encore bravo et merci à Gogobikerbis et Gimli Oakenshield la voiture était saine à conduire, et leurs interventions à la radio toujours utiles :+++: