F1 - GP du Mexique 2019

  • en quoi Leclerc fût sacrifié ? Premièrement ils ont couvert Albon, mais surtout il a pas réussi à faire fonctionner ses pneus en second relais.

    Vettel aller aussi vite avec ses pneus usé.

    522.png

  • Peut-être que Ferrari essaye de faire repasser Vettel devant pour éviter que ce soit pire l'année prochaine en devant donner le statut de n°1 à Leclerc et un chèque beaucoup, beaucoup plus gros :B


    Ferrari n'est pas une équipe faite pour avoir deux coqs, quelle équipe le serait de toute façon (à part Mercedes dont la seule question était de savoir lequel de leur pilote allait gagner à la fin ces dernières années). Il faut garder Leclerc et embaucher une serpillère pour que ses ingés ne soient pas tentés de lui ruiner sa stratégie à chaque GP :hihihi:


    Analyse on ne peut plus loufoque :boufon2:


    RacingFR.com : Membre n°32800 - Inscrit le 29-09-08 - 14 886 messages

    49212772542_9a4f95d2c7_o.png

  • Leclerc gagne si Ferrari lui met des durs au lieu des médiums car il s est arrêté en premier.

    Ca va pas arranger les choses ce GP pour voir des stratégies agressives....

    Ils préfèrent jouer la gestion car malheureusement on ne peut pas dépasser malgré les différences de tours dans les pneus.

    Et dire qu on nous vendait 2,3 arrêts... Finalement les durs on fait toute la course

    On avait enfin les 4 réunis, et je suis déçu d avoir eu une course à la position

    553.png

  • Bon après ce GP est particulié avec le tracé, la forte température et l'altitude.

    Ca aide pas pour avoir une stratégie aggressive.. Chaque année il est chiant.


    J'espérai une fin en panache mais bon pétard mouillé...

    « Pour gagner, il faut risquer de perdre. » - Jean-Claude Killy

    « Si tout semble sous contrôle, c'est juste que vous n'allez pas assez vite. » - Mario Andretti

    « La course pour moi, est assez semblable à la peinture. La voiture est seulement l’instrument comme les couleurs pour le peintre…

    Je pense réellement que la conduite automobile est un art. » - Stirling Moss


    609.png

  • On avait Leclerc qui remontait sur Bottas, qui remontait sur Vettel, qui remontait sur Hamilton... Résultat : dès que les écarts entre voitures ont été inférieurs à 1s, tout le monde s’est gentiment suivi pour faire le petit train jusqu’à l’arrivée !!


    Ça en devient affligeant que les meilleures voitures au monde sont incapables de se suivre à moins d’1s et de rester performantes :/

    Et les pneus, n’en parlons pas : entre le manque d’essais privés pour « comprendre » leur fonctionnement et l’inconstance de Pirelli, même les meilleurs stratèges sont complètement paumés ^^


    Je plains les commentateurs qui veulent nous faire croire à un semblant de suspens pour la fin de course, alors que tout le monde savait bien qu’à la fin, c’est toujours Hamilton qui gagne :hihihi:

  • Il est clair que si, déjà, ils avaient de vrais pneus et non ces farces de technologie et de savoir faire, le spectacle aurait des chances de ressembler à quelque chose. Je ne sais pas combien paie Pirelli pour garder leur place et essayer de faire croire qu'ils sont manufacturier de pneus mais, de mon avis, ce doit être un poil plus que 112 dollards :hihihi:

    Membres : 5, depuis 1964

  • ne pas oublier que Leclerc a perdus 3 bonnes secondes dans les stands , plus au moins une petite erreur qui le freine dans sa remontée

    Cela n'aurait rien changé à sa situation, l'erreur chez Ferrari c'est de suivre Albon avec la n°16 et de ne pas suivre Hamilton avec la n°5. Sur la piste les dépassements était impossible avec des voitures de même niveau (voir Ricciardo sur Perez).


    Bref, le département stratégie de Ferrari, c'est le gros point faible de cette équipe actuellement.

    412.png

  • Je ne sais pas combien paie Pirelli pour garder leur place et essayer de faire croire qu'ils sont manufacturier de pneus mais, de mon avis, ce doit être un poil plus que 112 dollards :hihihi:

    Ne pas oublier que la FIA émet le cahier des charges des pneus ( pour cela que Michelin ne veut pas revenir, pas intéressant de faire des pneus pourris au niveau marketing )

    204.png

  • Ne pas oublier que la FIA émet le cahier des charges des pneus

    Ça oui ok, la FIA a demandé des pneus qui se dégradent au bout de 10,20 et 30 tours. Pourquoi pas au niveau des stratégies tout ça, tout ça. Sauf qu'avec les Pirelli, les pneus se dégradent tous au bout d'un demi-tour :hihihi:. Soit ils surchauffent, soit ils bullent soit ils partent en lambeaux :hihihi:. Passé ce fameux demi-tour, les pilotes sont obligés de ralentir et de gérer tant bien que mal ce qui leur sert de pneus. On est donc loin du cahier des charges de la FIA :euh2:.

    On va rétorquer que les contraintes des F1 modernes sont telles qu'il est difficile de faire des pneus. Pourquoi pas. Sauf qui si l'on regarde du côté de l'endurance et des grosses LMP1, aussi performantes que les F1 mais avec encore plus de contrainte de poids et de puissance, avec des pneus qui leur permettaient d'attaquer de bout en bout d'un relais. C'est donc tout à fait possible de faire de vrais pneus de course. Ah si, il y a une exception, Pirelli :mdr:. Cela à au moins le mérite de faire de la prévention, maintenant, tout le monde sait que pour des raisons de sécurités/fiabilités, il ne faut surtout pas monter de pneus Pirelli sur ses moyens de locomotions personnels :hihihi:

    Membres : 5, depuis 1964

  • Après je ne suis pas trop l'endurance, mais Pirelli fourni le BlancPain il me semble, dc c'est vraiment une histoire de directives

    204.png

  • Penses-tu sincèrement que Pirelli ferait des pneus de zoub aux yeux de la planète volontairement ?

    Membres : 5, depuis 1964

  • Les réglementations techniques sur l'usure des pneumatiques imposés pour amusés les stratèges des équipes, et entre guillement, amenés du spectacle, on ruiné la F1 moderne, je la suit car je suis passionné depuis tout petit, mais il m'arrive souvent de faire autre chose à côté par ennui....:? et c'est pas normal ça :bad4:

    Je me rappel de la F1 des années 90 et 2000, j'était (certes plus jeune) collé devant mon écran devant des batailles haletantes entre des grands champions, maintenant ce sont des grands champions qui mènent des grandes batailles avec leur propre machine pour tenir l'usure des pneus, la mécaniques car faut pas l’abîmer à cause du nombre de pièces alloués, etc.... Je suis triste pour nous spectateurs, mais aussi pour ces pilotes à qui l'ont doit dire, n'attaques pas comme tu sais le faire et comme tu aimes le faire, mais prends plutôt soin de ton auto, roule à un rythme "une grosse poignée de secondes" en dessous ta vitesse, ont te laisseras attaquer quelques tours par si par là quand ce sera nécessaire, mais pas plus.....:cray:

  • Penses-tu sincèrement que Pirelli ferait des pneus de zoub aux yeux de la planète volontairement ?

    Oui car je pense que l'on surestime ( ce qui est normal vu que l'on est dedans ) l'importance de la F1 pour l'ensemble des gens.

    Rien que dans ma boite ( 500 personnes), les suiveurs se compte sur les doigts d'une main.
    Les autres, ils entendent juste un tel à gagner sur telle ou telle voiture.


    Avec un fournisseur unique, on ne parle jamais de lui

    204.png

  • Ce n'est que mon avis mais je n'y crois pas une seule seconde. Lorsque l'on voit les milliards que dépenses les grosses boites mondiales en communication pour avoir une "belle"image, il n'y en aurait qu'une qui, volontairement, paierait pour passer pour une incapable ? Après tout pourquoi pas, en tout cas si tel est le cas, ça fonctionne sur moi :hihihi:

    Membres : 5, depuis 1964

  • Gp du Mexique 1990, Prost règle sa voiture pour économiser ses pneus et réalise une victoire en partant de la 13e place, doublant sur la fin un Ayrton Senna en perdition qui finira par éclater un pneu arrière.

    Les stratégies avec les pneus ont toujours existé.


    Cette saison dans son ensemble est intéressante, fin de l'hégémonie Mercedes et 3 constructeurs qui varient pour la première place ! Ça faisait longtemps !

    Pour moi ce sont les conditions assez spéciales de ce GP (impossible de suivre une voiture...), le tracé, et les équipes qui n'ont pas su étudier et exploiter les pneus. :nonon: qui l'ont rendu emmerdant.

    « Pour gagner, il faut risquer de perdre. » - Jean-Claude Killy

    « Si tout semble sous contrôle, c'est juste que vous n'allez pas assez vite. » - Mario Andretti

    « La course pour moi, est assez semblable à la peinture. La voiture est seulement l’instrument comme les couleurs pour le peintre…

    Je pense réellement que la conduite automobile est un art. » - Stirling Moss


    609.png