• C'est pas faux du tout...Avec du gravier il revenait pas forcément juste devant Correa qui n'aurait pas forcément continué d'aller aussi vite hors piste :voispas:

    RacingFR.com : Membre n°32800 - Inscrit le 29-09-08 - 14 886 messages

    48949555373_f624c6084c_o.png

  • sans surprise hélas vu le frac......je connais pas ce pilote :sorry:

    cet asphalte partout moi je m'y fait pas, ça ralenti kedal ! les mecs passent gaz à fond hors piste....je dis pas ça pour ce cas mais faudrait repenser le truc.

    malheureusement tu as raison

  • Toujours le même sujet qui ressort. Correa passe pied au plancher en dehors des limites de piste. De l'herbe ou des graviers il soulager pour pas sortir, et avec des graviers Hubert serait certainement resté planté dedans.

    522.png1554799917-jackrs03.jpg

  • Ca ou les murs des ovals US .... c'est finalement la même chose ... le pilote se sort et malheureusement il termine en perpendiculaire de la piste ... cela ne peut que mal se terminer.

    Vieux cas mais c'est exactement le même cas vécu en Nascar par Eric Martin.


    Mais aucun système dans des virages rapides ne sera vraiment sûr à 100% .... même un large bac à sable n'empêcherait pas une voiture de passer ensuite par-dessus le dernier obstacle, qu'il soit murs, pneus ou autres ..... à part le genre filet employé pour arrêter un avion sur un porte-avion.

    Ce serait certainement LA solution la meilleure .... la voiture serait ralentie moins violemment et son rebond serait vraisemblablement beaucoup plus faible.


    Pensée au pilote et à sa famille.

    CM MSI Z87 G45 Gaming - I5 4670k - RAM 8Gb - GPU MSI GTX1060 OCV1 6Go - Windows10 - Ecran Samsung 34" 21/9 Curved - T300RS - Fanatec CSP V2 - TH8 - TrackIR5

  • L'impression de revoir l'accident de Zanardi, avec une issue plus tragique.

    C'est toujours douloureux et étrange de voir un pilote perdre la vie, l'impression d'un coup de le connaître.

    Que c'est triste.

  • :rip: Antoine Hubert... ça jette un froid, on se dit qu'avec les progrès des monoplaces actuelles ça ne peut plus arriver, mais ce genre d'évènement et là pour nous rappeler le risque que prennent ces types.


    Je me faisais la réflexion en regardant les qualifs de la F1, le Raidillon passe à fond sans problème, mais le jour où ça tape ça va faire mal :non:


    Condoléances à la famille.

    319.png

  • Triste de partir en assouvissant sa passion, plus triste encore pour son entourage. D'autant plus qu'ils n'ont pas finit de lire dans la presse qu'avec des ceci et des cela peut être que....... Le tout, histoire de leur en remettre une couche :bad:

    Membres : 5, depuis 1964

  • En effet je crois qu'on peut dire que ces put**** de dégagements asphaltés viennent de faire une victime. Sympa pour des machins sensés améliorer la sécurité !


    J'y crois pas, c'était vraiment un pilote qui montait le petit Hubert :euh:

    Gentil Membre RFR n°4 063 - Depuis le 23 janvier 2006 - Modérateur GT, Tourisme et Endurance - 8 179 messages

  • Un peu sous le choc.

    Hubert c est le dernier champion GP3, c est un mec qui avait remporté deux courses des sa première saison en F2 avec une écurie Arden pas franchement au top

    Pas sur qu il aurait grimpé l echelon supérieur mais il aurait fait parler de lui ailleurs. Sur

    553.png

  • Toutes mes condoléances à la famille.

    Cela rappelle en effet les dangers du sport automobile que j’avais tendance pour ma part à oublier en regardant la F1, mais malheureusement l’indycar l’a rappelé l'année dernière et récemment et ce terrible accident aussi.

    A-t’on des nouvelles du 3ème pilote?

    588.pngv1lJPMt.png

  • c'est sur que ce raidillon est très dangereux , les pilotes passent a fond car ils savent que si la voiture derive un peu ils peuvent tirer tout droit , comme beaucoup l'ont dit il faut des gravillons ou de l'herbe a cet endroit là les gars lèveront un peu le pied et si un mec sort il ne sera pas tapé par un gars a fond qui coupe un peu la trajectoire

  • Petite retour sur sa trop courte carrière :(


    Anthoine Hubert (1996-2019), l’espoir français fauché en plein vol


    Source F1i

    2146900707335e7d81f2341d58638faf-750x410.jpg


    La mort d’Anthoine Hubert ce samedi dans la course de Formule 2 à Spa constitue un choc pour toute la communauté du sport automobile. L’espoir français a été tué sur le coup dans un terrible crash au moment où sa carrière décollait. Retour sur un parcours exemplaire.

    Né le 22 septembre 1996 à Lyon, Anthoine a débuté très jeune en karting avec d’emblée plusieurs victoires dans des compétitions locales puis nationales. Troisième du championnat du monde junior (moins de 18 ans) en 2011 et 2012, il accède à la monoplace en 2013 dans le championnat de France de Formule 4 parallèlement à ses études en terminale scientifique.


    Champion de France dès sa première saison avec onze succès, il passe en Eurocup de Formule Renault l’année suivante et gagne quelques courses en 2015, notamment à Silverstone et au Mans. Cela lui permet de monter en Formule 3 en 2016 avec une victoire au Norisring malgré son statut de rookie dans un championnat très compétitif.

    Deux saisons en GP3 Series sont ensuite parachevées par le titre l’an dernier alors qu’il est recruté par la Renault Sport Academy. Le constructeur français lui propose un rôle de pilote de développement en Formule 1 cette année tout en courant dans le championnat FIA de Formule 2 où il était de loin le plus brillant des débutants avec deux succès de prestige en lever de rideau des Grands Prix de Monaco et de France.

    Anthoine Hubert venait d’effectuer ses premiers tours de roues en Formule 1 avec le Renault F1 Team et ambitionnait légitimement d’accéder aux Grands Prix. Un cruel destin l’a hélas empêché de réaliser ce rêve…


    xpb_988590_1200px.jpg

    Avec la pourtant modeste écurie Arden, Hubert s’était imposé à Monaco et au Ricard en F2.

    RacingFR.com : Membre n°32800 - Inscrit le 29-09-08 - 14 886 messages

    48949555373_f624c6084c_o.png

  • Triste nouvelle, je suis vraiment touché, le sort n'épargne pas nos pilotes Français ces dernières années. :(

    130.png

  • En effet je crois qu'on peut dire que ces put**** de dégagements asphaltés viennent de faire une victime. Sympa pour des machins sensés améliorer la sécurité !


    J'y crois pas, c'était vraiment un pilote qui montait le petit Hubert :euh:

    Y aura toujours des accidents graves dégagement asphaltés ou pas. Quand tu roules à plus de 300km/h dans une monoplace tu prends le risque d'un accident mortel. Si il était mort en perdant le contrôle de sa voiture et en tapant un mur après avoir fait 15 tonneaux dans le gravier on aurait dit qu'il aurait fallut asphalter.


    C'est toujours triste de voir un pilote mourir sur la piste. :euh:

    config: i7 8700k - RTX 2080 - Pimax 5K+

  • Arrêtez de dire à chaque fois Y aura toujours des accidents graves dégagement asphaltés ou pas...

    c'est comme dire ouai radar ou pas y a un accident, téléphone au volant ou pas y a accident blablabla...

    On le voit en F1 comme d'autres discipline, si y a du bitume la ou tu sors large et bien tu garde la pédale à fond vu que ça passe, t'es un pilote et ton objectif est d'être devant.

    c'est passé des milliers de fois, là pas de bol y avait une voiture en travers et boooom

    Donc là le responsable c'est ce bitume à l'extérieur car le pilote n'a pas dans son esprit que si je sors et bien je serai hors piste et risque d'abandonner.

    Quand on voit les pilotes en F1 aller large ici et la, on dit ils abusent c'est trop mais autorisé par la FIA, Villeneuve le repète XXXX fois, d'autres aussi.


    Pourquoi ils ont retirer les bacs à graviers, les grosses pelouses etc;... car avant y avait trop d'abandons et voir 26 voitures au départ et diviser par deux à la fin ça faisait mauvais genre.

    Aujourd'hui on va pas me dire que la fiabilité est pas là ? c'est pas à chaque GP qu'on voit 5/6/7 moteurs partir en fumée ? problème mécanique ? sortie de piste ?

    Donc remettez de la sécurité, si ça se crash en ligne droite ok, mais là c'est le gars qui est sorti large, rester à fond et boom mauvais endroit mauvais moment.