F1 - GP de Grande-Bretagne 2021

Votez pour l'image du mois
  • En même temps Ricciardo et Alonso c'est deux styles différents, un qui est tout gentil tout mignon et un autre qui pilote franchement malgré une moins bonne voiture.

    c'est sur que c'est des styles differents. Et globalement il n'y a pas qu'eux qui ont des avis opposes, ce qui pour moi montre bien a quel point c'est un incident pas simple a juger et que ca renforce le sketch d'ecouter mercedes qui dirait presque Max s'est rabattu comme un sauvage et RB qui dit que c'est un attentat qui meritrait suspension...

  • tu juge les 10s inutile car Hamilton et sa Mercedes sont en capacité d'effacer cette pénalité.

    Tu met 10s à Ricciardo et sa McLaren et les conséquences sont différente. Hors on attribue pas une pénalité en fonction de la voiture et sa performance.


    L'année dernière dans le dernier virage Albon sort Magnussen de la même façon, il prend 5s de pénalité.

  • Sur la Sky, les propos de Marko avait été remonté pdt la course.
    Là c'est du grand n'importe quoi. Mais, cela se retournera contre lui, car Verstappen va en faire des touchettes, et du coup la prochaine fois, cela sera le barême Marko que l'on va utiliser ( et là il ne pourra plus rien dire)


    Ce mec ( et la marque qu'il représente ) veut que la F1 redevienne son jardin privé à lui tout seul.

    Déjà les propos de Horner durant la course édictant que personne ne devait doubler à cet endroit m'ont rendu malade, là on atteint le pt de non retour

  • Whypeeh : oui pareil j'ai lu l'article, j'aurai aime pouvoir écrire chaque mots qui est dedans

    Flashtortue21 : pareil...


    Sans relancer le débat qui a tort raison sur l'accident, ni est-ce que la sanction est juste ou pas, je pense que tout a été dit.


    Par contre pour moi RB ouvre la boite de pandore. Si maintenant à chaque fois qu'une équipe n'est pas d'accord avec une décision des commissaires (et soyons réaliste, l’équipe lésée ne sera JAMAIS d'accord) fait intervenir un avocat et cherche des recours, je propose qu'on arrête directement de faire les courses et que l'on en fasse un championnat du monde des avocats. C'est deja assez pénible hors piste cette guerre d'aileron au poil de cul trop flexible, de pit stop 0.01s trop rapide, on va pas remettre en cause les décisions des arbitres... Je pensais que ce genre de contestation arbitrale après l’événement arriverait dans le foot en 1er

    Triste f1 :bye: :bye:

  • Ou juste un championnat du monde des qualifications, vu que la course ne sera plus qu'une lente procession. Après il demanderont juste à ne plus faire de changement de pneu, comme ca plus aucun risque de se faire dépasser :)

  • Je trouve dommage que les médias s'attardent que sur le choc entre les voitures alors qu'il y a un long duel avant et quand on voit comment ils se rabattaient l'un devant l'autre pendant ce moment de la course c'était tellement limite que le contact aurait très bien pu avoir lieu avant même si ce sont 2 des meilleurs pilotes parmi des pilotes exceptionnels ça se joue à des cm en étant à des vitesses folles je ne trouve pas étonnant qu'à un moment il y ai un contact

  • La moralité est que globalement Hamilton est un peu plus responsable que Verstappen mais qu'il n'y a rien de déplacé si on exclut l'impact de Verstappen (La FIA devant juger l'acte et non la conséquence). Un incident de course (ou 10 secondes) comme on aimerait qu'il y en ait plus (Sans l'impact de préférence des roues et sans l'impact de Max après) et des pilotes "Gladiateurs".


    RBR en fait dans des caisses (de canettes Red Bull) comme d'habitude mais si le cas inverse avait eu lieu alors Mercedes en aurait fait aussi des caisses ( de cannettes Monster) ... Enfin pas autant je pense mais pas loin quand même. A quand du sport et rien que du sport ?


    Entre les règles évolutives de la FIA, les blablas inutiles des radios (Alors qu'il y a surtout des trucs intéressants à écouter), les fausses communications radios car tout le monde écoute, les pneus Pirelli à géométrie variable, les graphiques pneu lunaires pour le téléspectateur, les blablas des équipes en mode "Footballeurs qui tombent car ils se sont auto-crochepâtés simulateurs" ou les communications post-GP où ils en font des caisses pour un torrent dans un verre d'eau ça devient gonflant.


    Au final, ce n'est pas la monoplace qui tue la F1 mais le circus autour qui est tout pourri et au même niveau que ce que je me fais du circus football (Désolé si je me trompe car je dois regarder un match par an en hiver quand il n'y a rien à regarder). C'est le système qui a tuer la F1 et ce n'est pas prêt de changer malheureusement.

  • Tu me fais penser à un truc que je trouve aberrant d'une certaine manière : les directeurs d'écurie ont un accès direct au directeur de course pendant la course. Ça me paraît complètement fou car le mec de l'autre côté a une pression énorme pour résister à toute tentative de soudoiement (je ne parle pas de vrai soudoiement avec des brousoufs, mais simplement de pression psychologique exercée par les patrons d'écurie qui l'appellent tout de suite pour venir pleurer). Finalement le directeur de course devrait être dans sa bulle et surtout pas accessible aux personnes les moins objectives du monde dans ce genre d'incident.
    D'ailleurs il dit bien qu'il coupe ses mails pour ne pas être emmerdé, alors pourquoi le laisser libre d'accès par radio ? Ça m'avait surpris sur les premières courses et sur la série Netflix et je e dis que rien que ça ça a tendance à montrer que le système ne va pas. En résumé, l'arbitre n'a pas à prendre le risque de pouvoir être influencé (c'est ça le mot que je cherchais plus haut) par les directeurs d'écurie.

  • Après les commissaires de courses sont isolés de tous. Ils n'ont pas de communication ou de parti pris avec les écuries et/ou le directeur de course.

  • Le coup du mail envoyé par Wolff à Masi c'était le pompon . . .

    Proverbe breton : "Quand le Goéland se gratte le gland, c'est qu'il va faire mauvais temps. Quand il se gratte le cul, c'est qu'il ne fera pas beau non plus."

  • Ouais triste de voir ça....

    La seule vraie explication c est sur la piste en dehors ce sont des jeux politiques qui nuit au sport et fait perdre crédibilité

  • Tu me fais penser à un truc que je trouve aberrant d'une certaine manière : les directeurs d'écurie ont un accès direct au directeur de course pendant la course. Ça me paraît complètement fou car le mec de l'autre côté a une pression énorme pour résister à toute tentative de soudoiement (je ne parle pas de vrai soudoiement avec des brousoufs, mais simplement de pression psychologique exercée par les patrons d'écurie qui l'appellent tout de suite pour venir pleurer). Finalement le directeur de course devrait être dans sa bulle et surtout pas accessible aux personnes les moins objectives du monde dans ce genre d'incident.
    D'ailleurs il dit bien qu'il coupe ses mails pour ne pas être emmerdé, alors pourquoi le laisser libre d'accès par radio ? Ça m'avait surpris sur les premières courses et sur la série Netflix et je e dis que rien que ça ça a tendance à montrer que le système ne va pas. En résumé, l'arbitre n'a pas à prendre le risque de pouvoir être influencé (c'est ça le mot que je cherchais plus haut) par les directeurs d'écurie.

    Je suis assez d'accord mais je comprends aussi pourquoi il y a besoin que les équipes puissent lui parler. Les commissaires sont humains et ne voient pas tout, ils est alors important que les écuries puissent venir dire "peut-on investiguer le comportement de tel pilote à tel virage".

  • Enfin tout ça ça ne date pas d'hier non plus, y a qu'à ce souvenir de l'épisode Suzuka 1989 et de la comédie qui a suivi entre Prost, Senna, Dennis et Balestre :euh2: .


    La F1 a quand même toujours mêlé une part de politique en plus du sportif... bon là avec le coup de l'avocat on touche le fond :-: , mais à vrai dire ça me surprend à peine .