Posts by Steve McQ

    Le plus intéressant là dedans c'est le passage sur la boite de vitesse et le fait que quand tu l'achète chez un concurrent (et néanmoins collègue), quelque part tu es obligé d'adopter son concept aérodynamique pour maximiser le potentiel de ta bagnole. Je veux bien croire que c'est totalement vrai.

    Ca fait longtemps qu'on n'a pas fait le point sur la liste des engagés aux prochaines 24H, et cette fois il semblerait que nous ayons atteint une certaine stabilité dans la liste. De 62 engagés et suppléants initiaux, nous tombons à 60 engagés et... 0 suppléants. Merci Covid bien entendu.


    Les pertes notables se localisent surtout en GTE-Pro puisque ce sont pas moins de 4 voitures qui pouvaient prétendre à la victoire dont nous allons devoir nous passer. Corvette Racing ne fera pas le déplacement depuis les Etats-Unis avec ses deux nouvelles C8.R, pas plus que Porsche Motorsport North America avec ses deux 991 RSR spec 2020. Notons que si cela semble être un simple hiatus conjoncturel pour Corvette (d'autant que la C8.R est bien née), l'arrêt fin 2020 du programme GT officiel en IMSA semble acquis du côté de Porsche. Les plus optimistes espèrent qu'il s'agit de dégager des ressources pour un programme LMDh (aka DPi nextgen, aka LMP nextgen) en 2022 avec Penske qui a récemment acté la fin prochaine de son contrat DPi avec Honda/Acura. Cela fait mal au plateau GTE des 24 Heures du Mans qui a donc perdu la bagatelle de 10 voitures représentant 4 constructeurs depuis l'édition 2019.


    Autre perte notable, en LMP1 cette fois-ci. La seconde Ginetta à moteur AER "usine" du Team LNT est également forfait. Lawrence Tomlinson, le propriétaire de Ginetta/LNT a fait savoir que la relance des activités commerciales du groupe était la priorité et que cette voiture en était la victime innocente. Notons que les deux Ginetta seront absentes lors des 6h de Spa qui auront lieu le 15 aout prochain, pour les même raisons. Tomlinson a par ailleurs expliqué que pour que le programme se maintienne il fallait qu'il soit "amusant" ou "lui rapporte de l'argent" et qu'actuellement le LMP1 ne satisfaisant aucune de ces conditions. Il est donc très peu probable que la Ginetta G60-LT-P1 soit de retour en piste l'an prochain à moins d'un improbable résultat mirobolant lors des 24 Heures du Mans 2020.


    A titre personnel, le forfait de la Multimatic/Riley Mk XXX en LMP2 est une déception. Revue en profondeur début 2019 par Multimatic et Joest Racing pour donner naissance à la 2e version de la Mazda RT24P en IMSA, la version LMP2 à moteur Gibson n'aura donc probablement jamais l'opportunité de démontrer ses éventuels progrès puisque l'équipe Rick Ware Racing ne pourra pas non plus se rendre dans la Sarthe depuis les USA.


    Egalement forfait, l'engagement "Garage 56" du SRT41 de Frédéric Sausset qui devait engager une Oreca 07 pour trois pilotes handicapés. Le garage 56 restera donc inoccupé pour la 6e fois (!) depuis sa création en 2012 pour la DeltaWing.


    On passe rapidement sur les autres forfaits qui concernent des équipes de moindre importance, avec bien entendu le respect qu'on leur doit (Gear Racing, Performance Tech), et les forfaits sur la liste des suppléants (Inter Europol, High Class, Aston-Martin). Ce petit monde (ou presque) a été remplacé par des Ferrari 488 (Iron Lynx, Spirit of Race) des Porsche 991 (Project1, Proton Competition) en GTE Am ou des Oreca 07 (Dragonspeed, Idec) en LMP2.


    Petit ajout singulier et sympathique à noter tout de même : l'Enso CLM P1/01 sera de retour en LMP1 pour la 6e fois de suite pour tenter de faire oublier ses 4 abandons précoces précédents avec une nouvelle fois le même moteur Gibson que les Rebellion R13 et un trio de pilote séduisant sur le papier composé de Tom Dillmann, Oliver Webb et Bruno Spengler.

    Le problème c'est qu'avant que la voiture soit sur la piste, difficile de croire que c'était une telle machine. Surtout quand tu vois la daube qu'étaient ses deux prédécesseures. En fait les patrons de chez Honda à l'époque n'ont tout simplement pas cru qu'un bon du même tonneau que RP cette année était possible d'une année sur l'autre. Malgré le changement de réglementation.


    Pour moi l'énigme restera Toyota : les mecs avaient le bon concept dès le début de la saison, de quoi faire évoluer la voiture mais finalement elle va s'enfoncer dans les profondeurs du classement et provoquer la disparition de l'équipe.

    Non mais arrêtez vous. Déjà entre 2008 et 2009 il y a un énorme changement de réglementation aéro qui redistribue les cartes et permet à des équipes "moyen +" de faire le jump vers l'avant du peloton. Cela concerne Brawn (dont tout le développement a été financé par Honda, y compris l'adoption du V8 Mercedes. Merci les Japonais), Toyota (au début de la saison) et RedBull (à la fin). C'est toujours ce qui se passe en F1, Mercedes en a fait de même en 2014, et avant eux McLaren en 1998, et avant ça Benetton en 1994 etc... Cela vaut aussi pour les équipes de fond de grille : Force India réussit un double bon coup sur les circuits rapides (et seulement sur ces circuits) grâce à une bonne auto naturellement peu chargée en appui aéro, mais ne devient certainement pas un cador du peloton en 2009. D'équipe de fond de grille cela devient une équipe du ventre mou du peloton.


    Cette année, il n'y a AUCUN changement de réglementation. Donc pour le coup il est impossible que Racing Point ait réalisé un tel bon de performance sans "aide extérieure".


    EDIT : Kimi gagne Spa 2009 grâce à son Kers. La seule utilité de ce bidule de toute la saison, toutes voitures et pilotes confondus !

    - Fixed timetable continuous refresh in MP race sessions (caused table to be non-responsive when lap-by-lap breakdown requested).


    J'espère que tout leur système de chronométrage et d'affichage des écarts va être corrigé car aujourd'hui c'est juste catastrophique comme bouzin.

    Pour moi c'était un fait de course. Peu importe qui est devant ou derrière (sinon pourquoi il serait interdit de zigzaguer dans la zone de freinage, ou de bloquer l'aspiration ?), ce qui compte c'est la dynamique de l'incident. Et dans le cas Hamilton/Albon, il y a un pilote qui avait le choix de prendre une marge supplémentaire (on n'a absolument pas vu la caméra embarquée d'Albon mais là où il est et là où a lieu l'accrochage il pouvait prendre plus de marge sans se pénaliser) et l'autre qui a fait ce qu'il a pu dans les limites de la correction.


    C'est pas passé, dommage pour Albon. Il fera mieux la prochaine fois. Et on espère pour lui que son équipe sera capable de préparer correctement sa voiture cette fois. Parce que l'accrochage et la pénalité c'est bien commode pour RedBull, ça évite de parler du fait qu'ils ont commis un double abandon sur problèmes techniques. Ce qui fait salement tâche pour une équipe qui vise le titre mondial dans une saison amputée de 50 à 60% des courses. Sans oublier les 4 à 5/10e de déficit de performance par rapport à Mercedes.

    Impossible selon moi d'utiliser une coque LMP2 pour une LMH, notamment du fait de l'intégration des systèmes hybrides à l'avant (récupération/restitution d'énergie) qui entraîne forcément un packaging bien différent, de même qu'une géométrie de suspension (et donc les points d'attaches) spécifique. Par contre que la coque et l'aéro soient conçus par la même société, ça oui :)