Posts by nicocodu72

    Je vais aussi y aller de mon (plus court :B résumé).


    Après un relais riche en émotions de Gimli Oakenshield à cause d'un pilote


    Je reprends le volant en 5ème positions, juste derrière Ludovic Ferruit et devant E.Gazzola de l'Energy Racing Team. En fonction du trafic l'écart varie entre nous, cependant Ludovic semble être mieux dans ces moments là et arrive à gagner un peu de temps assez régulièrement. E.Gazzola en profite pour se rapprocher, une première touchette en sortie d'épingle lui fera perdre du temps. Mais 2 - 3 tours plus tard, alorsd que nous revenons sur deux GT je sors moins bien de la parabolique, deux autres GT sont devants avant l'épingle. Le voyant revenir rapidement je me décale sur la droite pour lui signifier que non on ne passe pas en plus du fait qu'il va falloir être plus cool car trafic devant. Sauf que non il décide d'en profiter coûte que coûte, se jette à ma droite, double la première GT mais n'arrive pas à freiner à temps pour l'épingle et percute la seconde GT qui était dans son virage.


    A partir de là j'arriverai à creuser l'écart sur Gazzola et revient sur L.Ferruit, avec un écart variant toujours selon le trafic, sauf que j'ai l'impression d'être plus à l'aise et ce dernier bloque les roues de plus en plus souvent et effectue parfois de légers travers au premier virage. Au 63 ème tour se présente une bonne opportunité, à l'épingle j'arrive avec un meilleur freinage à revenir juste derrière et réussi à rester plus à droite pour ne pas être gêné et accélérer plus tôt, sauf qu'ayant pris plus large en sortie il accélère mieux, arrive le dernier virage je pense être au moins à sa hauteur et pouvoir le forcer à passer plus lentement, mais pas du tout je suis à peine à la moitié de sa voiture et vient le toucher en prenant le virage, ce qui me force à passer par le dégagement extérieur et me fait perdre du temps. Le graph montre des dégâts sur l'avant gauche, mais rien de perceptible.


    Une deuxième opportunité se présente au 68ème tours, à cette même épingle, j'arrive à être bien placer dans la parabolique précédente et grâce à l'aspi je suis quasiment à sa hauteur au moment de prendre les freins, mais j'arrive à mieux freiner pour plonger à l'intérieur et enfin le passer. Prudence de sa part ou pneu à bout, ou les deux, mais il rentre aux stands immédiatement après. Alors P4 j'arriverai à rouler quelques temps 2nd avant mon pitstop qui me fait ressortir 4ème à 5 - 6 secondes devant L.Ferruit. Mon 2nd run se passe sans histoires jusqu'aux 12 dernières minutes où je pense avoir pris la 3ème place mais non le Fair Racing Team devant s'est arrêté juste avant un code 80 qu'une petite partie du plateau seulement à entendu, c'est le cirque en piste entre ceux qui sont à moins de 80, ceux à 80, ceux qui reste à fond et ceux qui comme moi sont dans le flou, Gimli Oakenshield et Gogobikerbis présent sur TS n'ont rien entendu non plus. Les admins ont laissés la course "reprendre" mais le classement final sera celui d'avant le déclenchement du code 80.



    Malheureusement sur le coup le bug de TS m'a un peu laissé entre deux émotions, d'autant plus qu'il a été mis en place pour une voiture ayant simplement fait un tête à queue sans rien toucher au dernier virage, garée sur l'herbe à gauche de la piste (complètement hors trajectoire), mais impossible pour les admins de savoir sur le moment que le pilote n'avait en fait pas de bouton "ignition" d'assigné. Au final c'est surtout les boules pour eux de devoir abandonner là dessus.


    Enfin 4ème c'est pas mal et c'était quand même une bonne course à faire !

    Tu pourra peut-être avoir un soucis avec le frein qui reste légèrement enfoncé, visuellement non mais le pc va détecter un peu de frein, c'est due au bout de mousse qui "fatigue" un peu, j'ai réglé le soucis en mettant une petite zone morte dans le profiler.

    Avec un peu de retard. Elles sont un peu inclinées, à plat c'était vraiment inconfortable pour l'accélérateur. Depuis j'ai remis les elastos intermédiaires et je dois être à 40 - 45% dans le profiler.

    66ke.jpg66ke.jpg


    z88m.jpg


    Et oui tu as un temps d'adaptation quand tu passe au load cell, au début tu ne sais plus freiner.

    mixer49 en te voyant t'arrêter devant moi après j'ai compris que tu cherchais ton emplacement. Vue la piste et voyant Gimli Oakenshield resté j'ai voulu aller vite et suis arrivé sur le limiteur et les freins.


    Du coup j'ai un peu bourré en rentrant et n'ai pas pu t'éviter, mais c'était idiot si ton emplacement avait été en début de pitlane c'était pareil, je ferai plus attention à la prochaine.


    Steve McQ sous la pluie il faut pas hésiter à la contraindre avec le volant, et bien se servir des transferts pour tourner. Mais c'est toujours un peu casse gueule par endroit.

    Gimli Oakenshield biensur pour le setup, je peux même le mettre directement :


    https://mega.nz/#!7u5UHQaD!jG9…w4HFfuG9qRyb3YisboIVnXbys


    J'ai adapté mon set avec des indications recueillis chez Gimli Oakenshield , du maximum d'aileron (12) je suis passé à 10 puis 8, puis en medium drag. Le set fonctionne aussi en high drag c'est comme ça qu'a rouler Gimli Oakenshield .


    Donc enfin une bonne préparation, depuis la manche test ça faisait un moment.

    Lors des qualifications j'arrive à réaliser un 1'40"5, lors de mon dernier tour j'arrive avec 2 dixièmes d'avance en haut mais Phil_Under aussi est dans son tour, et je suis déventé en haut du circuit avant la descente, direction l'herbe.


    Dés le début de la course je sais que ce sera difficile de suivre Gimli Oakenshield surtout avec le déventage. Aussi je suis surpris de réussir à tenir un rythme en 1'41, je visais du 42, mais le grip de la piste en course doit aider, tant mieux. Enfin mieux, celui de devant aussi en profite :B Au fil des tours l'écarts varie de 2 à 2,5 sec et se réduit parfois trafic aidant. J'arrive à revenir un peu plus mais je pit, encore une fois je suis partis avec la moitié du réservoir, espérant préserver les pneus plus facilement. Malgré un gros doute je décide de ne pas les changer.


    Je repars des stands, avec 45 puis 47 secondes de retards sur Gimli Oakenshield , quand celui-ci pit je suis surpris de le voir encore au stand en passant et fais une petit tour dans l'herbe du T1. Il a donc changer les pneus ça va être dur, mais si je ne laisse pas d'ouverture je peux peut-être espérer tenir. Malheureusement j'arrive un peu trop vite dans le double droite avant la ligne droite de retour et glisse trop de l'arrière pour remettre les gaz à temps. Mais roulant en medium drag j'arrive à rester à côté dans la ligne droite, j'arrive à freiner un peu mieux pour prendre le droite qui suit, mais après ça tourne à gauche et je dois m'incliner. Avec mes vieux pneus mes espoirs ont quasiment disparus, je les achève ensuite dans la montée, avec le déventage je tourne plus mon volant pour rester sur ma ligne, mais mord trop sur le vibreur et la voiture raccroche d'un coup m'envoyant dans les pneus. Avant et arrière droit bleu foncé, mais la voiture n'a pas trop souffert, seulement maintenant je n'ai même plus ma vitesse de pointe, enfin ce n'est pas si mal je pensais perdre une roue en arrivant dans le mur :rame:.


    Vivement la prochaine ! philou il y a un micro climat là-bas ?

    Je vais essayer de faire un peu plus court que Gimli Oakenshield  :B


    Alors découverte de la P2 et aussi première course sur Le Mans par S397. Initialement absent pour le départ, les divers bugs font que celui-ci est retardé d'1 heure, je rejoins mes équipiers Gogobikerbis et Gimli Oakenshield juste à temps, pendant le millieu du long tour de formation. En effet faute de safety car celui-ci ce fait sous pit limiter et 13km à 60 c'est pas fou.


    Notre stratégie consiste à faire des doubles relais sur les pneus softs. Gimli part pour 3 stints, je récupérerai donc la voiture avec des pneus déjà rodés. Arrive le moment de prendre le volant, je mets un peu de temps à me mettre dedans, mine de rien ça fou un peu la pression de prendre le volant pour la première fois. Au bout de quelques tours mon rythme s'améliore, les chronos ne sont pas incroyables mais il faut gérer le trafic, bien présent en début de course.

    Fin de mon premier stint, le plein, des pneus neufs :yes: et c'est repartis.


    Je ne sais plus exactement quand, le team RSI revient sur moi, avant le Tertre Rouge se trouve une GT mais un peu loin pour vraiment bien la passer avant, j'y suis tout de même allé mais j'en ressors mal et j'aborde la 1ère chicane des Hunaudières avec RSI juste à ma droite, je décide de freiner le plus tard possible, lui aussi, mais il me poussera à passer hors piste pour le gauche de la chicane. Heureusement les quilles ont depuis longtemps été virée car assez douloureuse pour les voitures. Je ne sais pas si suite au contact il me rend la place ou bien s'il réaccélère moins bien mais j'arrive à garder ma position à la sortie de la chicane.

    Arrive mon 3ème stint avant de passer à Gogobikerbis , il fait toujours sec et le trafic est encore présent, en arrivant aux virages Porsche je me trouve derrière une GT, je pense me rapprocher pour la passer par l'extérieur dans le gauche du Karting mais une autre GT est en vrac à l'extérieur de la piste, je me ravise et m'apprête à me remettre bien derrière lorsque j'entends une Senna qui est revenu pleine balle à ma droite, j'ai juste le temps de corriger pour ne pas fermer la porte mais c'était chaud !


    Fin de mon relais je passe à Gogobikerbis pour seulement 1 tour, son pc ne tenant malheureusement pas le coup :(. Je récupère la voiture pour un 1/2 stint, l'arrivée de la pluie nous forcant à changer les pneus, nous en profitons pour repasser le volant à Gimli Oakenshield , il pleut déjà un peu trop pour les slicks mais au moins la piste n'es pas encore totalement détrempée et peu s'habituer aux conditions. Le trafic est toujours présent, et je dois éviter une BMW en perdition dans la ligne droite en Arnage et les virages Porsche, sans doute à cause de la pluie car sinon je ne vois pas comment il la perd , c'est une belle frayeur mais rien de grave




    Arrive ma deuxième vrai prise de volant, il fait nuit, la pluie est toujours aussi soutenue. Le circuit et les voitures étant long à charger on décide de rentrer relativement tôt sur le serveur pour éviter toute mauvaise surprise. Heuresement il n'y en a pas, cela me permet de passer queqlues tours en passagers et de prendre des premiers repères dans ces conditions. Je prends le volant, ce n'est pas simple mais j'arrive à appliquer ce que j'ai pu voir. A la fin de ce premier stint sous la pluie je constate que RSI s'arrêtent 1 tours plus tard que nous.

    Lors de mon 2nd stint je continue de rouler, l'écart est plus moins grand avec RSI selon le trafic rencontré et où. Cependant à la fin de celui-ci je remarque qu'il me manque 0.5 litres pour couvrir 1 tour supplémentaire, j'aurai pu le couvrir en faisant attention, mais le moindre problème et c'était la panne sèche. Après avoir remonté l'info décision est prise de faire du lift & coast pour le prochain stint.


    3ème et dernier stint de nuit, je m'applique donc à faire du lift&coast, d'une conso de 6,9 au précédent stint je dois faire 6,8 max. Je parviens à consommer de 6,6 à 6,8 selon les tours, sans vraiment perdre de temps. Cependant le team RSI remonte fort, les 20 secondes d'écarts sont comblés après 5 - 6 tours et me fais dépasser avant la 1ère chicane des Hunaudières, je ne résiste pas et continue à économiser en bout de ligne droite.

    A la fin de ce stint et que le jour se lève, je rentre dans le même tours qu'RSI pour passer le volant à Gimli Oakenshield , à ce moment je pense avoir eu l'idée du siècle, mais ils ont du le remarquer et feront comme nous 11 tours au lieu de 10 tant que la pluie tombe.




    Lors de son dernier relais Gimli Oakenshield passera de la pluie à piste séchante. Les pluies commencentà surchauffer décision est prise de passer les inter au moment de me redonner le volant. Dés la sortie des stands je constate que cela va être difficile de suivre RSI qui ont déjà effectué leur dernier changement de pilote, celui-ci est donc habitué à la piste. L'écart passe vite de 4 à 9 secondes, puis 12 et enfin 23 lorsque je perds la voiture à la Dunlop. La trajectoire n'est pas encore bien défini au sol et j'ai pris un peu trop large à la sortie, je pense alors que c'est plié pour la victoire. Cependant je n'abdique pas et continue à rouler, prudemment pour trouver mes marques mais surtout garder la voiture en piste et profiter d'un éventuel soucis chez RSI.

    Quelques tours plus tards je vois l'écart avec eux s'être réduit d'un seul coup et que je gagne 2 positions en passant la ligne. On m'informe rapidement qu'ils ont du passer par les stands, il faut alors absolument garder la voiture en piste et ne faire aucune faute. Je continue de rouler proprement, sans m'endormir mais coulé. L'écart doit être de 3 minutes à ce moment là. Je dois encore m'arrêter pour compléter le réservoir, je donne ma conso il m'est dit de remettre à peu près 50 litres, je garde les mêmes pneus car la piste est encore trop mouillée pour les slicks, et ça repart une dernière fois !

    De là je reste concentrer pour ne pas sortir, la trajectoire sèche qui est de plus en plus grande et donc facile à prendre.


    Les tours passent. 1 minutes restante, c'est le dernier tour, le leader étant devant moi sur le circuit. Après Mulsanne les panneaux cligotent, non pas jaune ou bleu, mais à damier, Indianapolis, Arnage, dans la ligne droite de retour je commence à sourire, les virages Porsches, le Karting. La chicanes Ford, le Raccordement et ... C'EST FINI ! :yep:



    Sont à déplorer 2 passages dans les graviers à Mulsanne suite à un freinage un peu tard sous la pluie et un à la Dunlop. Quelques frayeurs, des voitures un peu partout en arrivant aux virages Porsche puis au niveau de l'entrée des stands. Et vers la fin une Corvette qui part en tête à queue devant moi avant la chicane Ford. Aussi le circuit est lourd et le nombre de voitures n'aidant pas, pas mal de micro frezes e baisses d'FPS entre la 2nde chicane et Mulsanne de jour. D'après certains le Liveracer (le live timing utilisé par CFEG) serait lourd et pose problème à partir d'un certain nombre de voitures.




    Encore bravo et merci à Gogobikerbis et Gimli Oakenshield la voiture était saine à conduire, et leurs interventions à la radio toujours utiles :+++:

    Petit CR de ma soirée, promis celui sur Le Mans arrivera.


    Je n'ai préparé la course que la veille, donc peu de tours. Malgré ça j'aime bien le circuit et même si ça fait longtemps il ne m'est pas totalement inconnue.


    Lors des qualifs je parviens à prendre la pole, ça faisait 2-3 tours que je me manquais un peu ici ou là, j'ai réussi à en sortir un bon vers la fin de la séance :B.


    Pour la course je sais que ce ne sera pas facile, je suis en plus un peu fatigué, pitchkousn bien vu, je note pour la prochaine fois. Bravo Edd d'avoir roulé avec un début de grippe ! Non plus sérieusement je ne pense pas que ma fatigue soit du à ça.


    Donc le départ se passe normalement, j'arrive à garder ma position. L'écart est stable, mais je finis par prendre trop intérieur au virage 2, cette erreur suivi d'un petit freeze une fois les roues remises sur la piste m' emmènent dans l'herbe à l’extérieur. De là j'essaie de mettre la pression à Gimli Oakenshield j'aurai pu avoir une vraie chance de passer devant au bout de la ligne droite avant le virage 4 mais je ne suis pas assez bien sorti du précédent, malgré ça je fais mine de me décaler et finis par faire un beau plat sur l'avant gauche en reprenant ma ligne :doh:.


    Jusque là rien de méchant, la course continue. En arrivant dans l’enchaînement après le virage 5 je vois Gimli Oakenshield faire une petite erreur, je me dis que je peux en profiter en sortant bien du droite en bosse sauf que je prends trop large / trop intérieur sur le vibreur d'avant, je perds l'avant, mes roues atterrissent sur le vibreur jaune complètement à l’extérieur puis dans l'herbe et très vite dans le mur vu le peu de dégagement là-bas. Je fais un tour pour voir mais le volant n'est plus droit et le comportement de la voiture dégradé, direction les stands. Essence, réparation, pneus, et c'est repartis... à 1 tour de tout le monde.

    Frustré par mon erreur je suis repartis à l'attaque, mais un peu trop mes pneus finiront nazes, et bien avant la fin de la course, j'ai perdu beaucoup de rythme entre la sortie des pits et l'arrivée.


    Je profiterai d'une bagarre à 3 avec ElTonio   Dave Baud et GerardMansoif pour remonter. Plus tard viendra Snaeffel que je finis par passer au virage 2 je crois. Alors 5ème, devant ce trouve Edd mais a + de 35 secondes, il est bien trop loin. Heureusement pour moi FrC pit tard et ressort à un peu plus de 2 secondes devant moi, ça m'a remotivé d'avoir quelqu'un à aller chercher. Mais il roule pas mal et je n'arrive plus à faire mes tours de début de course, seule une erreur au droite en bosse me permettra de passer 4ème.


    Après avoir perdu 1 tour je ne pensais pas finir 4, ce n'est pas trop mal. A dans 15 jours, j'espère en ayant un peu plus roulé avant, cette fois je ne connais pas du tout la piste.

    Petit CR de Daytona. Après une découverte du circuit le lundi une semaine avant la course, je ne reroule que le dimanche et lundi précédant celle-ci. Grâce au set de SusScrofa je parviens à ajuster le miens pour être plus à l'aise.


    En qualif un premier tour pas trop mal grâce à l'aspi prise sur Snaeffel dans tous le banking me place 2ème. Je parviens à améliorer sans aspi cette fois pour finir à 44 millièmes derrière mon équipier.


    Au départ de la course je décide d'être prudent et choisi de ne pas prendre toute l'aspi possible, je me sais encore un peu limite sur le premier freinage ici et ne veux pas risquer l'accident bête. De toute manière je n'aurai pas tenu le rythme, une première erreur me fait repasser au point mort sur le 1er freinage justement, j'ai eu du mal à rengager une vitesse, elle sautait avant de bien vouloir reprendre. Je perds 2 secondes dans l'histoire.

    Un peu plus tard je me loupe à la chicane et doit fortement ralentir pour ne pas aller au tas c'est encore 3 secondes qui s'envolent.


    Arrive l'arrêt au stand, j'avais complètement fermé le radiateur vu la longueur des lignes droites, sauf que dans tous le sinueux l'eau était régulièrement au dessus des 100°, pour éviter de cramer le moteur j'ai préféré ouvrir la grille, sauf que ça m'a couté 10 secondes. De là l'écart était trop important pour espérer revenir, par contre j'ai regretter de ne pas avoir changer les pneus, au moins les arrières pour être plus à l'aise en sortant des stands, je perdais beaucoup à la réaccélération, notamment au début du banking.


    Voilà, à mardi prochain, avec encore peu d'entrainement pour cause de 12h du Mans Samedi ! :B

    J'espère la voir plus jaune une fois en course, en gris ça fait un peu triste. Niveau forme elle me fait penser à la Lotus Evora GTE un peu :


    ca0817-306059_1.jpg?1503072470000