Posts by Gimli Oakenshield

    Dans l'absolu si le skin est fait selon les règles de l'art ou ça devrait se faire automatiquement, sauf que le système est hyper susceptible, et il y a plein de petites règles à la con qui font que très rapidement le partage auto ne fonctionne plus, d'absence ce cas là, la solution que l'on a adopté sur les deux dernier championnats à été de faire un pack de skins.

    Ça corrige pas les bugs du jeu, mais ça permet de corriger les skins qui ne respectent pas les règles implicites et c'est déjà bien.

    Et une vrai enduuuuu avec relais, vous êtes partant ???????

    Disons que ... OUI

    Évidemment, et sans vouloir critiquer quoi que ce soit, les "Endurances" de 1h20 j'ai toujours trouvé ça surprenant.


    En revanche, l'organisation de ce genre d'événement a ses propres contraintes :

    • Il faut absolument annoncer la course longtemps à l'avance et en faire de la pub chez un maximum d'autres ligues, en effet il faut au minimum deux fois plus de pilotes que pour une course classique, sans quoi la corse va être ... ennuyante ...
    • Il faut évidemment bien choisir la date, une course de plusieurs heures est difficilement concevable en plein milieu de la semaine un soir après le boulot ;)
    • Il faut tester le circuit en profondeur, il n'y a rien de plus frustrant pour les pilotes qui se sont entraînés plusieurs heures de devoir abandonner après des heures de courses à cause d'un "bug" avec, par exemple, un vibreur un peu trop agressif qui détruit la voiture.
    • Il faut aussi vérifier qu'il y a le nombre d'emplacements dans les stands nécessaires pour que tout le monde puisse faire son arrêt aux stands sans avoir la surprise de voir une autre voiture sur son emplacement.
    • Enfin un dernier truc à tester sur le circuit : les zones de cut, certains circuits ont des comportements bizarres et donnent très facilement plusieurs pénalités pour cut en quelques mètres seulement, là encore rien de plus frustrant pour un pilote qui fait une petite erreur de pilotage et écope de 5 pénalités pour rien.
    • Dernier petit conseil: faire de la pub, un max de pub, ce genre de course n'est pas intéressant s'il n'y a que 3 équipes en piste.

    Ça pinaille sec :P


    Après franchement pour des courses en ligne, c'est sûr qu'avoir un peu de diversité pour le plateau LMP2 ne serait pas désagréable, mais il faut voir les histoires de BOP etc ...


    Eu final, une fois dans la course c'est complètement anecdotique je trouve.

    Je suggère fortement de rester sur le contenu S397 pour plusieurs raisons:


    • La qualité des mods est parmi ce qu'il y a de mieux
    • De nombreuses autres ligues l'utilisent, du coup beaucoup de gens ont déjà des setups prêts, ça simplifie l'inscription


    Ensuite, mais là je parle plus d'un point de vue perso :

    • Course longue (Pourquoi pas 12H ?)
    • Circuits mythiques de l'Endurance (Le Mans, Sebring, Road Atlanta, Mont Fuji) ou un circuit encore peu présent sur les courses en ligne mais de grande qualité : Portimao.

    Les opens CFEG viennent d'être annoncés, à tous les RFRO vous êtes donc invités pour une courses d'Endurance multi-classes mélangeant LMP2, GTE et GT3 (Les officielles S397) le 7 Avril 2019 pour les 4H de Dubhai :

    617102_df3a518067d4461697ac78ee06ec245c~mv2.webp


    Pour plus d'informations et inscriptions ça se passe directement sur le site de CFEG.

    Je pense que tu n'as pas tous les tenants et les aboutissants de l'histoire ;)


    Le vote a été organisé par les organisateurs qui voulaient mettre un terme au championnat pour les raisons que j'ai évoquées plus haut, mais ont préféré demander l'avis des participants plutôt que de le faire de façon autoritaire.

    c'est moche :/

    Le piège serait que les mecs soient clean sur les opens pour être sélectionnés, puis se lachent à nouveau une fois en championnat.

    Ce qui leur vaudrait une radiation dès la course suivante, ça ne m'inquiète pas du tout ;)


    S'ils ont autant de monde sur les opens qu'il y en a ici, il va être dur pour eux de sélectionner des équipes :hihihi:

    Non pas vraiment, c'est même pour ça que j'en parle ici, je pense que les places seront chères, d'ailleurs pour le premier open prévu il donneront la priorité aux teams qui ont déjà participé à l'une des deux premières saisons du WSCC au cas où il y aurait plus de candidatures que de places disponibles.

    Pour information, CFEG vient de mettre un terme anticipé à son championnat WSCC pour lequel nous nous étions inscrits avec plus ou moins de réussite.

    Les raisons sont dues à un comportement en piste de la part de certaines équipes qui ne convient pas au standard que tente d'imposer l'équipe d'organisation de chez CFEG.


    Ils ont donc décidé, un peu à l'image de ce qui se fait ici chez RFRO de sélectionner les équipes autorisées à participer à la prochaine saison du championnat WSCC en fonction du comportement en piste des-dites équipes lors des opens (One-off events) organisés par CFEG d'ici au début de la prochaine saison.

    L'objectif est évidemment d'éliminer lors de ces courses les équipes qui ne rempliraient pas les critères de Fair-Play nécessaires au bon déroulement des courses en ligne.


    D'ici là CFEG va donc organiser un nombre important d'opens (Quasi uniquement des courses d'endurance) afin de repérer les équipes répondant à leurs critères de fair-play et d'éliminer celles que ne le sont pas.

    Je vous propose donc de servir de relais ici même pour vous informer des combos dès que j'en aurai la connaissance.


    Je commence dès à présent avec une course qui n'a pas encore été annoncée officiellement mais qui le sera des les jours qui viennent :

    CFEG organisera le Dimanche 7 avril 2019 (Probablement avec un départ à 15h30) une course multi-classes Open de 4H sur le circuit de Dubhai GP.

    Les voitures disponibles pour cette course sont donc :

    • Les LMP2 du pack Endurace S397
    • Les GTE du pack Endurance S397
    • Les GT3 des deux packs GT3 S397

    Évidemment il sera nécessaire de posséder l'ensemble des voitures pour pouvoir se connecter sur les serveurs.

    Pour ne pas être disqualifié il faudra absolument être au moins deux pilotes par voitures et chaque pilote aura l'obligation de rouler au minimum 30 minutes.

    Ça serait plutôt un conseil de pilotage dans ce cas plutôt que du setup mais ç peut être intéressant quand même :)


    J'ai constaté en vu embarquée chez une très grande majorité des pilotes du championnat GT3 une habitude à tourner le volant de façon énormément plus prononcée que ce que je peux pratiquer.

    Voici mon conseil, chacun est libre de le tester ou de l'ignorer selon sa bonne volonté:

    Sur la très grande majorité des voitures sur rF2 il est possible de ressentir, via le FFB, la limite d’adhérence du train avant: en général lorsque l'on commence à faire glisser le train avant le FFB devient plus faible, dès que je sens cette baisse je ne tourne plus le volant, et si la voiture continue de s'écarter de la trajectoire souhaitée j'en déduis que je suis entré trop fort dans le virage et vais arriver un peu moins fort les fois d'après.

    Ça demande un travail sur soi, on a évidemment toujours envie d'aller plus vite, mais au bout du compte je constate que cette méthode semble plutôt efficace vu les résultats que j'obtiens avec elle.

    Attention tout de même, si vous souhaitez tester cette méthode il faut prévoir du temps, ça ne s'acquiert pas en 3 tours: vous êtes prévenus ;)

    L'apprentissage de l'Endurance continue pour nous et c'est parfois difficile à accepter mais c'est aussi en faisant des erreurs que l'on apprend, je ne doute pas que nous serons plus forts à la fin de ce championnat :+:


    Voici le résumé de cette course concernant l'équipe OnOff Racing :


    Préparation de la course très très compliquée, en effet Gogobikerbis a des impératifs qui l'empêchent de s'entraîner jusqu'à la veille de la course, heureusement que nous avions déjà fait une endurance chez ESL avec exactement le même combo, sans quoi c'était simplement impossible.

    De mon côté je me suis une nouvelle fois heurté à mes limites en termes de réglages de la voiture, malgré tous les essais que j'ai pu réaliser je n'ai jamais été en mesure de trouver une solution à la surchauffe des pneus arrière de cette Porsche, malheureusement vous verrez plus tard que ça aura une grosse influence sur le résultat.


    Histoire de parachever le chaos ambiant Gogobikerbis apprend qu'il aura de la visite chez lui pendant la course et ne sait pas quand il pourra se libérer pour rouler :euh:


    Je me présente donc seul au briefing des pilotes (Toujours aussi carré, c'est à mettre au crédit des organisateurs de CFEG) puis j'enchaîne donc avec les qualifs, qui se déroulent sur piste déchante.

    Les premiers tours se passent correctement, le rythme est bon, mais comme souvent dans ces conditions c'est celui qui passe la ligne en dernier qui réalise le meilleur chrono, il va donc falloir être rapide en fin de séance quand la piste aura séché.

    Lors de mon avant-dernière tentative je note une surchauffe notable des pneus pluie, mais parviens tout de même à reprendre la 3ème place provisoire.

    Je tente alors un coup de poker en chaussant les pneus slicks, pari raté, la piste est encore trop humide pour ces pneus et je ne parviendrai pas à améliorer, les autres ayant profité des conditions de piste avantageuses je recule à la 7ème place, juste devant nos amis de la RFRO ( Edd et nicocodu72 ).

    Lors de la demi-heure suivante les LMP2 vont continuer d'assécher la piste et c'est donc en pneus slicks que je tente de partir pour le warmup.

    Je constate très rapidement qu'il s'agit effectivement du meilleur choix de pneus et c'est donc confiant que je vais sélectionner cette gomme pour le départ de la course.


    Le départ est assez compliqué, il reste encore assez d'eau sur la piste pour que les voitures devant lèvent des gerbes d'eau et réduisent drastiquement la visibilité, l'autre problème étant évidemment que la procédure impose de rester en formation sur deux lignes pendant tout le tour de chauffe, sachant que seule la trajectoire est sèche et qu'étant chaussé de slicks il me faut être très très prudent sur les parties humides.

    Magré tout le départ se déroule sans encombres, du moins pour les GTE puisqu'alors que nous n'avons pas encore passé la ligne une première LMP2 est déjà en train de manger un mur ...

    Départ prudent me concernant, les pneus sont vraiment trop froids pour tenter quoi que ce soit et la partie sèche de la piste n'est pas si large que ça !!!

    Après un tour de chauffe tranquille je commence déjà à constater que tout le monde n'a pas choisi de partir en pneus slicks et je suis déjà en train de fondre sur les pilotes devant moi, souci: pour doubler il va falloir sortir de la trajectoire sèche, et la course précédente m'a au moins appris une chose: les pneus slicks sont absolument inutilisables sur le portions humides !!!


    Au fil des tours et profitant d'une motricité bien meilleure que mes adversaires équipés de pneus pluie je parviens tout de même à remonter au classement jusqu'en 3ème position, puis en 2ème position suite à la sortie de piste de la BMW qui me précède.

    Il faudra en revanche être très prudent avec certaines LMP2 dont le comportement est particulièrement agressif, heureusement il ne s'agit que de cas isolés.

    L'écart avec le leader est très faible et c'est un premier relais satisfaisant qui se termine.

    Alors que je suis en train de faire le plein après mon premier relais je constate avec effroi que je n'ai pas vérifié la quantité d'essence prévu pour l'arrêt aux stands, et ce sont 49L qui seront ajoutés dans mon réservoir au lieu des 90L prévus, ruinant notre stratégie en nous forçant à réaliser un arrêt supplémentaire.

    Le reste de mes relais n'est pas spécialement passionnant à raconter (A piloter c'est autre chose ;)), en résumé nous sommes trois équipes à avoir un rythme bien meilleur que le reste du plateau sur cette première moitié de course, les deux autres étant équipées de BMW.

    La BMW ayant fait une petite erreur précédemment a un rythme légèrement meilleur mais sa remonté est très lente, de mon côté je suis aussi en train de revenir sur la BMW de tête.

    Après 2h de course les positions des deux BMW se sont inversées et je suis toujours en sandwich à la deuxième place avec des écarts qui continuent de grandir.

    Vers 2h40 de course Gogobikerbis me rejoint pour m'annoncer qu'il devrait pouvoir se libérer rapidement, mais comme il ne me reste que quelques litres d'essence nous n'avons pas le temps de le laisser se connecter et prendre ma suite, je repars donc pour un relais supplémentaire et l'on se donne rendez-vous 1/2h plus tard.

    Ce dernier relais se passe sans encombres, l'écart avec la BMW de tête augmente très légèrement (Jusqu'à 6/7s au gré des dépassements de retardataires pas très favorables) mais notre rythme de course est le même.

    En revanche derrière un fossé s'est creusé et je dispose désormais de plus de 1min20 d'avance sur nos poursuivants.

    Comme prévu, Gogobikerbis prends le contrôle de la voiture avec ~2h20 de course restante et donc deux arrêts prévus.

    La mise en route est très rapide et le rythme est suffisamment bon pour nous mettre hors d'atteinte des équipes qui nous poursuivent.

    J'en viens alors à lui rappeler que nous pouvons nous permettre de perdre un peu de rythme en augmentant nos marges de sécurité sans que le résultat n'en soit affecté.

    Après 1/2h de run il commence à me rapporter des problèmes de glisse du train arrière, comme je l'ai précisé au début de ce résumé notre setup a un gros défaut, il surchauffe les pneus arrière et la voiture devient de plus en plus pointue au fur et à mesure des tours.

    Malheureusement Gogobikerbis ayant eu une préparation très légère, semble être en difficulté pour s'adapter.

    Finalement, nous décidons de "profiter" de mon erreur de ravitaillement pour raccourcir ses runs et donc passer moins de temps avec des pneus usés.

    Quelques petites erreurs et un accrochage avec une LMP2 extrêmement dangereuse réduiront notre avance sur la voiture en troisième place à une 30aine de secondes au moment d'effectuer notre dernier arrêt.

    Cependant, avec environ 40 minutes de course restantes et autant d'avance nous pouvons nous permettre de perdre plus d'une seconde au tour tout en gardant une avance confortable au passage de la ligne, je réitère donc mes conseils de prudence.

    Hélas ce dernier relais sera fatal à nos prétentions de podium, une première erreur nous fait perdre une dizaine de secondes supplémentaires mais surtout la concentration dont Gogobikerbis a besoin pour rester en piste.

    Quelques minutes plus tard c'est donc une nouvelle sortie de piste, bien plus méchante qui va nous contraindre à effectuer un tour au ralenti puis 2:30 aux stands pour réparer la voiture.

    Nous chutons alors en 6ème place avec 5 minutes restantes, c'est donc à cette place que nous finissons la course.


    Comme je le disais en introduction on paie ici notre manque d'expérience de l'Endurance, le setup que j'ai préparé était certes performant mais beaucoup trop instable en fin de relais et ça s'est payé cash, nous allons en tirer tous les enseignements possibles pour revenir plus forts !