Posts by Gimli Oakenshield

Votez pour l'image du mois

    Bonjour à tous !


    Après un round #3 décevant (Crash de notre voiture puis du serveur) nous voici frais et reposés pour le round #4 qui s'est déroulé hier (26/01/2020) : les 6H d'Autopolis, diffusé une nouvelle fois en direct sur la chaîne officielle de CFEG.


    Pour cette course nous avons décidé d'engager Gogobikerbis et moi-même.


    Après plusieurs courses en utilisant cette voiture nous commençons à trouver nos marques du côté du setup et nous essayons de régler la voiture pour être à l'aise en course.

    Nous ne serons probablement pas les plus rapides sur un tour mais, une nouvelle fois, vu le niveau extrêmement relevé de ce championnat ce n'est clairement pas notre objectif.


    Les qualifications :

    Tout ne se passe pas vraiment comme prévu, et Gogobikerbis ne parvient à hisser la voiture qu'à la 12ème place, heureusement les petits soucis seront réglés avant de prendre le départ.


    La course :

    La course va être longue (6H dont probablement plus de deux heures de pluie une fois la nuit tombée) et le circuit est propice à la frustration car certains enchaînements de virages rendent les dépassements sur les GT impossibles nous obligeant à perdre de précieuses secondes.

    Toutes les conditions sont donc réunies pour que nous assistions à une course par élimination et comme à notre habitude nous comptons bien en profiter en étant plus prudents que nos adversaires !


    Gogobikerbis prend le départ de la course, je lui laisse le soin de rédiger son récit de course s'il le souhaite, mais en résumé voici ce que je peux dire de son premier relais (~1h30 de course / 2 pleins) :

    Départ prudent, nous perdons malheureusement un temps non-négligeable sur la tête de course durant le premier quart d'heure, mais restons fidèle à notre stratégie prudente.

    Une fois que le peloton a commencé à s'allonger Gogobikerbis est enfin entré dans son rythme, et quel rythme !

    Régulièrement dans le top3 des meilleurs chronos tout en gérant le trafic sans le moindre accroc la remontée est entamée de belle manière !

    Après avoir pointé en 12ème position en début de course c'est à une solide 6/7ème place qu'il me donne le volant.


    Je prend donc le relais à mon tour pour environ une heure et demie de course au crépuscule.

    Le premier run se déroulera comme dans un rêve, tout se passe à merveille et l'écart avec la tête de la course se réduit tandis que certains pilotes continuent de faire des erreurs.

    Nous sommes désormais à quelques secondes de l'autre équipe Française du plateau (ESport Performance #66) mais ces derniers sont sur une stratégie décalée par rapport à nous et doivent s'arrêter vers la moitié de mon run. Ceci m'arrange bien d'ailleurs car mon rythme m'a fait revenir dans leurs échappements au moment où ils rentrent aux stands.

    A la fin de mon premier run je pointe aux alentours de la 3ème place (Difficile à estimer au vu des différences de stratégie), mais les équipes qui restent désormais dans le top6 ne sont pas forcement les plus solides mais celles qui font le moins d'erreur et remonter au classement est moins évident.

    En sortant des stands j'ai le plaisir de constater que j'ai réalisé "l'overcut" sur la voiture de l'ESport performance et peux donc continuer sur mon rythme.

    Peu de temps après mon arrêt, je récupère la 4ème place aux dépends de l'équipe VRC.one #08 qui est un peu moins à l'aise que nous sur le sec.

    Puis à 20 minutes de la marque des 3H (A laquelle la moitié des points de la course sont attribués) c'est la deuxième place qui m'est offerte suite à une sortie de piste de l'équipe Rookie Monsters #37 qui a mené toute la course jusque là.

    Nous gardons cette deuxième place jusqu'à la fin du run soit après les 3H de course ce qui nous permet de marquer de très gros points au championnat et de rattraper un peu du retard accumulé lors de la manche précédente.

    Mon run se finit sur les chapeaux de roue où je reviens au rythme de 1s/tour en moyenne sur le pilote de tête.


    Gogobikerbis reprend alors le volant pour son deuxième relais.

    Une nouvelle fois il vous racontera ça s'il le souhaite mais en résumé :

    Arrivée de la pluie en milieu de run, hésitation sur le choix de pneus à adopter (Inter ou Pluie), Benoît fait le bon choix en sélectionnant les pneus pluie et nous continuons notre route en 2ème position, talonné par nos confrères de l'ESport performance qui ont fort à faire pour contenir les assauts de la VRC.one qui semble beaucoup plus rapide que tout le monde dans ces conditions.

    Après un premier run sans faute, les choses se sont gâtées pour Gogobikerbis qui part seul à la faute et abime la voiture.

    Après réparations nous retombons à la 6ème place que nous garderons jusqu'à la fin de la course sans espoir de remonter en 5ème position et peu de craintes de perdre une place tant les écarts sont importants désormais.


    En conclusion :

    Un quasi sans-faute de notre part, malheureusement un blocage de roue dans des conditions de piste très difficile qui nous coûte cher, mais c'est la course, de l'expérience acquise pour les prochaines courses.

    Les motifs de satisfaction sont très nombreux, nous avons notamment été exemplaires en terme de comportement en piste et cela me tient particulièrement à cœur.

    Nous avons aussi la satisfaction d'avoir comblé une grosse partie de notre déficit en terme de rythme de course, bien qu'il nous reste encore des progrès à faire évidemment.

    Un point sur lequel nous devons aussi nous améliorer est la qualification, le temps perdu en début de course est difficile à récupérer.


    Le classement provisoire donne aussi de l'espoir puisque nous remontons de la 7ème à la 5ème place à seulement 6 points du podium (Les deux premiers sont très loin en revanche).


    53d2163a1fad46ea459252746099fb49.md.png


    Au passage je tiens à féliciter nos compatriotes de l'ESport Performance qui finissent à une très belle 2ème place derrière l'équipe VRC.one qui était intouchable hier sur le mouillé !

    Je pense qu'ils doivent être soulagés d'avoir pu enfin terminer une course sans pépin majeur sur ce championnat.

    Il y a un nombre conséquent de gommes différentes fournies, le choix de la dureté de la pédale de frein est très fourni.


    J'ai moi même choisi un réglage assez souple car c'est mon premier pédalier avec load cell et je n'ai eu aucune difficulté à m'y habituer.


    Je ne saurais pas comparer à l'ultimate malheureusement mais je pense le choix est déjà largement suffisant.

    Oui mais par exemple :

    Sur le toit d'une voiture, j'ai fait deux fines bandes de chaque côté. Avec illustrator j'ai une fonction qui permet par exemple d'ajouter un dégradé de bandes entre ces deux bandes. Si à la fin la taille des bandes ne me convient pas, je change la taille des contours et c'est réglé ! Alors que si c'est un dessin de pixel, il faut tout refaire quasiment...

    Et là on en revient à ce que je disais plus tôt, c'est simplement un manque de maîtrise (Sans offense) du logiciel.


    Pour ce cas précis sans vraiment être tout à fait sûr de comprendre de quoi tu parles je pense que tu aurais besoin d'apprendre à travailler avec les sélections et les chemins. En utilisant le bon outil pour la bonne tâche tu ne mettras pas plus de temps avec Gimp qu'avec Illustrator pour faire ce que tu souhaites.

    Concernant l'outil "chemin", c'est, et de loin, l'outil que j'utilise le plus pour faire mes skins.


    Mais n'étant pas graphiste, j'ai moi-même une connaissance très limitée de ce logiciel, j'ai tout appris sur le tas en lisant les tutos et en essayant. Je sais sans aucun doûte qu'il est possible d'être beaucoup plus efficace encore que ce que je ne suis.

    Bien joué les gars. Je ferai surement la prochaine saison, ça a l'air sympa :++:

    Tu peux tenter si ça t'intéresse mais il faut savoir que les places sont chères alors choisis bien tes coéquipiers !


    En gros c'est un championnat qui regroupe des équipes venant de tous les coins du monde et n'est composé que d'équipes qui ont été invitées par les organisateurs.

    Les critères de sélection sont le fair-play et la performance sur les courses précédentes organisées par cette ligue.


    Par exemple notre équipe a été invitée car nous avons avons remporté la catégorie LMP2 durant les 12H du Mans en Octobre : [Endurance - rF2] CFEG's 12H du Mans - 19/10/2019

    Bonjour à tous !


    Dimanche dernier s'est tenue la deuxième course du championnat : les 3H de Mosport, diffusée une nouvelle fois en direct sur la chaîne officielle de CFEG.


    Pour cette course nous avons décidé d'engager nicocodu72 et moi-même.

    Nous avons donc eu deux semaines pour nous préparer, apprendre le circuit et régler la voiture pour ce tracé quasiment aussi lisse qu'un billard, à l'opposé donc de la course précédente de Sebring.


    Comme à notre habitude les réglages ne sont pas notre fort et nous avons un peu de retard en terme de rythme de course mais nous avons un setup vraiment très stable et contrôlable, ce qui devrait être un point positif vu que le trafic risque d'être très important vu la quantité de voitures présentes sur un si petit circuit.


    Les qualifications :

    C'est nicocodu72 qui est désigné pour qualifier la voiture et il parvient à se hisser rapidement en 3e position.

    Nous perdons quelques positions au fur et à mesure de l'amélioration de nos adversaires mais nicocodu72 n'est pas en reste et améliore à nouveau nos permettant de partir de la 5ème place sur la grille.

    C'est un excellent résultat pour notre équipe car nous savons qu'il nous manque un peu de vitesse pure.


    La course :

    Je laisse nicocodu72 rédiger son récit de course, mais voici en résumé ma vision des choses :

    Un premier run solide ou nicocodu72 parviens à se maintenir dans le top5 à la régulière.

    Comme à notre habitude nous sommes plus économes que nous adversaires et sommes les derniers à entrer aux stands après presque 45 minutes.

    Malheureusement une ombre au tableau vient grever cette performance : suite à une incompréhension avec une GT3, nous avons été pénalisé d'un Stop & Go de 10s qui nous relègue à la 9ème place.

    Son deuxième run sera sans embûches et il me laisse le volant pile à mi-course aux alentours de la 6ème place.


    Après une rapide mise en route je rentre dans le rythme de course et constate la difficulté de gérer le trafic sur ce très court circuit, chapeau à nicocodu72 pour avoir géré ce paramètre pendant son relais :+:

    Notre conduite économique fait germer une idée dans ma tête : tenter de faire un arrêt de moins que tout le monde, c'est risqué, mais en étant intelligent sur les dépassements de GT3 c'est faisable, et vu le temps que l'on peut espérer gagner, ça vaut clairement le coup de tenter.


    Mon premier relais se passe correctement, je ne suis pas le plus rapide en piste, mais je suis loin d'être le plus lent, et vu le coup que je prépare, y'a carrément moyen d'obtenir un bon résultat, mais pour ça il faut rester concentré, économiser autant d'essence que possible sans pour autant perdre du temps, mais c'est le genre de défis qui me plaît.


    Seulement le sort en a décidé autrement, vers les 2/3 de mon premier run, deux GT3 s'accrochent devant moi alors que je m’apprêtait à les doubler, je freine dès que j'ai conscience de l'obstacle, parviens à éviter la premier voiture mais m'encastre à haute vitesse dans la seconde :bye:


    Je perds évidemment beaucoup de temps dans l'accident mais si la voiture est abimée elle reste relativement performante et je décide de tenter de continuer sur la stratégie pour tenter de rallier l'arrivée sans passer aux stands une fois supplémentaire.


    Au gré des arrêts anticipés de nos adversaires je remonterai progressivement jusqu'en 3ème position, mais vu notre stratégie décalée il est difficile d'estimer notre position réelle.


    Au moment d'entrer aux stands je découvre avec horreur que les réparations vont prendre 2 minutes et 30s :bad:

    nicocodu72 m'indique qu'il est possible de demander l'annulation des réparations, mais j'ai beau appuyer sur la touche rien y fait, les mécanos ont décidé de ne pas me laisser repartir avec une voiture abimée. :euh:


    C'est bien sûr catastrophique sur ce circuit qui se boucle en moyenne en 1:08 :bad4:.

    Je repars alors en 7ème position sans vraiment savoir jusqu'où je pourrai remonter mais avec la nette intension de tout donner.

    Je vous passe les ennuis avec un pilote qui semble perdu en piste, obligé de me jeter sur les freins, sortie de piste et frôlage de mur en bonus pour l'éviter, puis qui manquera de me percuter quelques minutes plus tard en ne respectant pas la limitation de vitesse sous code80.


    Alors qu'il ne reste plus qu'un 1/4 d'heure de course, je constate que nous sommes effectivement les seuls à avoir été en mesure de ne faire que 3 arrêts, nous permettant de reprendre du temps sur nos adversaires. Je suis alors en 5ème position à ~5s de la 4ème place occupée par Rory McDuff de l'équipe Hydr Racing qui a manifestement tenté le double-relais sur ses pneus.


    Je reviens facilement sur lui au bénéfice de mes pneus plus frais et tente d'étudier ses trajectoires pour déterminer où je pourrai passer sans risques.

    Bon, à vrai dire ses trajectoires sont approximatives, il est vraiment à la peine avec ses pneus, mais il occupe bien la place et ferme efficacement toutes les portes.

    Un concurrent à deux tours de retard en profite pour revenir sur nous et commence à me faire des appels de phare ...

    Je tente alors de profiter d'une nouvelle trajectoire ratée de mon adversaire pour lui ravir la 4ème place, mais il parvient à garder le contrôle de sa voiture et me tasse sur le vibreur, m'empêchant de compéter le dépassement, pire ... le retardataire en profite pour s’intercaler entre nous alors qu'il ne reste que 5 minutes !

    Ce petit "jeu" va continuer pendant 3 tours, où nous allons nous doubler et redoubler m'empêchant d'attaquer mon adversaire direct : j'enrage !


    Heureusement à 2 minutes de la fin, une dernière erreur de McDuff me permet de lui ravir la 4ème place de façon définitive.


    Conclusion :

    Un course mouvementée et où l'on a clairement pas été épargnés, nous finissons malgré tout à une honorable 4ème place avec un mélange de fierté, de s'en être si bien sortis, mêlée à de la frustration tant le résultat potentiel était élevé, nous finissons en effet à 2 tours du leader après avoir perdu l'équivalent de deux tours en réparations suite à un accident inévitable :euh:

    Mais bon, avec des "si" ...


    Suite à ce bon résultat nous remontons à la 5ème place (Exæquo) du classement général.


    La prochaine course se déroulera début Janvier sur le très exigeant circuit de Road Atlanta pour une course de 6H.

    La voiture sera alors pilotée par nicocodu72 et Gogobikerbis .


    D'ici là, bonnes fêtes de fin d'année à tous :+:


    PS : Lien du replay :

    J'ai découvert un truc sur la page de résultat de la dernière course qui s'est déroulée la semaine denrière : NORMA LMP3@Sebring.


    Lorsque l'on se place dans l'onglet "Positions" et que l'on parcoure les positions lors des différents tours, à un moment il y a un petit loupé :

    • Mon temps de passage au tour 25 est "49:45.227"
    • Mon temps de passage au tour suivant (26 donc) est identique au précédent

    La conséquence est que d'un seul coup c'est comme si tout le monde était à un tour de moi au niveau des écarts, par exemple nicocodu72 qui avait un retard de 6.356s apparait au tour suivant avec un écart de 02:14.716.


    Du coup on retrouve le même glitch dans l'onglet "Graphiques" en choisissant l’affichage des écarts où d'un seul coup tout le monde sort du graphique.


    Je ne sais pas d'où ça vient mais j'espère que ça pourra aider.

    EDIT : Un peu dans le même style un soucis au niveau du graphique des écarts seulement cette fois-ci pour la course : NORMA LMP3@Road Atlanta

    En effet quand on regarde l'écart entre nicocodu72 et moi-même entre les tours 12 et 36 on voit qu'il évolue entre 0 et 10s, mais sur le graphique des écarts on constate plutôt entre 40 et 50s.

    Ensuite à partir du tour 37, l'écart nous séparant évoluait entre 0 et 20s normalemeant, sur le graphique on constate plutôt un écart de 45s à 1:10.

    Résumé succinct de la course :


    Les qualifs :

    Dur dur, comme prévu le niveau est très élevé, je donne le maximum mais impossible de faire mieux que 12ème sur 16 LMP2, on s'y attendait, mais ça fait un peu mal à l'égo quand même.


    La course :

    Début de course assez tendu, je prends mes précautions, peut-être trop, et mes adversaires en profitent pour tenter des dépassements sans prendre autant de précautions, et forcement ça ne rate pas, je finis par me faire pousser hors de la piste à l'épingle, le pilote en question sera pénalisé par la suite, mais les dégâts sont bien là et la voiture n'est plus aussi saine qu'en entraînement.

    Une fois les premiers tours passés je remonte sur un groupe de trois voitures, en bataille pour la 12ème place, un peu moins rapides mais sans parvenir à prendre l'avantage, l'écart de rythme étant modéré.


    Au premier ravitaillement, je suis obligé de réparer la voiture et de changer de train de pneus à cause de l'accrochage du début de course et perds une 20 aine de secondes sur la majorité des autres équipes, mais comme je suis plus économe en essence je parviens à faire 1 à 2 tours de plus que tout le monde et l'on pourrait finir par profiter de cette différence au bout d'un moment.


    Lors du deuxième relais je profite donc de pneus frais et remonte légèrement au classement général.

    Au deuxième ravitaillement cette fois-ci c'est à mon tour de profiter d'un arrêt court sans changement de pneus tandis que nos adversaires, eux, perdent du temps aux stands. Je sors des stands en 8ème place, signe que mon rythme n'était finalement pas si mauvais.


    Seulement après 5-6 minutes le serveur crash et tout le monde est éjecté du serveur.

    Les organisateurs font alors tout leur possible pour redémarrer le serveur rF2 et TS puis nous donnent les consignes pour rejoindre le serveur le plus vite possible, nous auront perdu quasiment une heure de roulage dans l'affaire et notre stratégie est bien sûr complètement chamboulée, mais il en est de même pour tout le monde.


    Nous voici donc repartis alors qu'il reste 3h30 de course à la 8ème place.


    Mais ce nouveau départ dans le peloton est une nouvelle fois très agité, après une reprise plutôt bien maîtrisée de ma part, nous sommes rapidement de retour sous le code 80 (Tout le monde en file indienne au limiteur) à cause d'un accrochage géant en GT3.


    Le second restart se passe un peu moins bien mais je parviens à garder ma 8ème place tant bien que mal, seulement un pilote plus rapide tente de me dépasser au premier virage en partant d'un angle mort, n'ayant pas conscience de sa manœuvre je prends ma trajectoire normale et viens le percuter, heureusement les conséquences sont légères pour lui, je crois qu'il n'a même pas perdu de place.

    De mon côté en revanche c'est plus compliqué, me revoici en dernière position avec le moral dans les chaussettes, j'indique à Gogobikerbis ma lassitude et lui dit de se préparer pour prendre le relais dès la fin de mon run.

    Malgré tout le reste du run se passera pas trop mal puisque je rentre aux stands en ayant récupéré 3 ou 4 places malgré une pointe de vitesse anormalement faible sans que je n'arrive à identifier la raison ???


    Mais à une dizaine de miutes du la fin de mon run c'est la révélation, tout le monde rentre aux stands alors qu'il me reste plein d'essence encore ?!?!?!?

    Mais bon sang !!! J'ai oublié de repasser la cartographie en mode course, je roule depuis 40 minutes avec la carto "Safety car" !!!

    Alors oui, c'est sûr on consomme beaucoup moins, mais vu les km/h que ça coûte en ligne droite ... J'estime à ~1.4s par tour la perte :euh:

    Vraiment ce run aura été catastrophique de bout en bout et c'est alors un soulagement de rendre le contrôle de la voiture à Gogobikerbis .


    Je lui laisse le soin de rédiger son récit de course, mais je résumerais sa prestation de la façon suivante : "Rien ne sert de courir, il faut rester en piste", et de ce point de vu, mon coéquipier a été exemplaire :shy2:


    Lorsqu'il me redonne le volant à 35 minutes de la fin nous sommes passés de la 11 ou 12ème place à la 5ème :yep:


    Cette fois je peux rouler normalement, la voiture n'est ni abimée comme lors du premier relais, ni sur une mauvaise cartographie comme lors de dernier ... et tout de suite le rythme n'est pas le même ...

    Je passe d'un meilleur chrono en 1:50.0 à un rythme constant (hors trafic) en moins de 1:49 :greeze: soit aussi bon que le trio de tête, voila qui fait du bien au moral :shy:.


    Mais le répit est de courte durée, à 10 minutes de la fin alors que j'ai augmenté l'écart avec la voiture qui nous suite de 30 à 45s une GT perd le contrôle juste sous mon nez au moment où je me décale pour doubler, l'impact est inévitable, la sortie de piste fait beaucoup de dégâts et la voiture est très abimée, heureusement je n'ai pas perdu l'aileron arrière (Élément très fragile sur cette voiture).

    Mais la voiture est devenue tellement nerveuse qu'il faut une concentration de tous les instants pour ne pas perdre l'arrière, et les circuit extrêmement bosselé ne m'aide clairement pas à maintenir la voiture en piste.


    Heureusement pour moi, un nouveau carton en GT3 impose une nouvelle période de code 80 durant laquelle les écarts sont figés.

    Le restart à 5 minutes de la fin n'est pas le bienvenu mais je dois serrer les dents, nos adversaires sont revenus à 10s et je lutte pour ne pas perdre plus de 4s au tour avec cette voiture inconduisible.

    Mais les efforts auront payé puisque je passe la ligne d'arrivée en conservant la 5ème place durement acquise par Gogobikerbis .


    C'est au final un excellent résultat vu le niveau général de la compétition, mais surtout une performance magistrale de Gogobikerbis qui n'avait pas le rythme des meilleurs mais qui a fiat un quasi sans-faute. Et croyez-moi, sur ce circuit avec un tel trafic c'est un exploit !

    Pédalier reçu et installé hier soir ... Pfiou quelle belle pièce mes amis :love2:


    Bon maintenant va falloir que je trouve les réglages qui me conviennent et que j'oublie 12 ans à gérer le frein sans load cell, mais les premiers tours de roue étaient encourageants hier puisque j'étais déjà à moins de 3 dixièmes de mon meilleur chrono en préparation de la prochaine course :sleurp:


    Mon plus gros souci pour l'instant c'est que les pédales, mêmes réglées au max, sont trop verticales pour mon support, il va falloir que je trouve un moyen de les pencher plus en arrière.

    Nnous voici déjà arrivés à la fin de ce court championnat, dernière manche sur l'excellent tracé de Sebring, deux jours seulement après la manche de WSCC en LMP2 sur le même circuit.


    La préparation :

    Comme je l'évoquais juste au dessus, nous avons participé avec Gogobikerbis à une course d'endurance deux jours auparavant, dans un championnat très relevé qui nous a consommé tout le temps disponible. Heureusement comme la course se déroule au même endroit l'apprentissage du combo est assez simple et le travail précédent est en partie utile.

    Une petite modification du setup au pif, de toutes façons on a pas le temps de faire mieux et hop chronos acceptables le Lundi soir, ça devrait aller.


    Les Qualifs :

    Difficile de trouver du rythme par rapport à la configuration course, je ne devrai ma pôle qu'à une petite erreur de nicocodu72 dans son meilleur tour.


    La course :

    Départ correct, je suis plus rapide que nicocodu72 pour me mettre dans le rythme et j'en profite pour creuser un petit écart.

    Tout le reste du premier relais ne sera qu'une bataille de chronos entre lui et moi qui ait du mal à rester concentré faut d'action en piste.

    Finalement un tour avant que je rentre aux stands Edd part à la faute sous mon nez dans le dernier virage, je l'évite mais nicocodu72 n'aura pas cette chance.

    Il tentera une nouvelle fois de ne pas changer de pneus lors de son arrêt mais cela ne sera pas suffisant pour compenser le temps perdu dans l'accrochage.

    Je passerai donc la ligne en vainqueur.


    Conclusion de la course :

    1. Circuit assez sympa et très vivant avec toutes ces bosses, mais qui rend la recherche de la limite forcement plus complexe.
    2. La voiture est assez frustrante quand on sort de la LMP2, mais une fois oublié c'est quand même une voiture sympa, elle mériterait juste un peu plus de grip pour être encore plus fun, mais je suis en train de me rendre compte que je lui préfère une P2 en fait ... :hihihi:
    3. Le combo était vraiment pas évident, entre la voiture qui glisse beaucoup et le circuit qui est très bosselé, c'était clairement pas la course où il fallait arriver sans préparation.
    4. Et c'est là que le bas blesse, je n'ai fait qu'une seule séance et pourtant j'étais dans le top 2 ou 3 des plus gros rouleurs ... je sais que tout le monde à une vie à côté, que c'est pas toujours évident de trouver du temps pour s'entraîner, mais j'ai l'impression que le niveau de préparation se dégrade de championnat en championnat, et je trouve ça dommage.
    5. Merci une dernière fois aux organisateurs pour cette course, pour une fois j'ai l'impression que vous n'avez pas été autant emm**dés que d'habitude, je suppose que ça fait du bien un peu de repos :pp


    Conclusion du championnat :

    1. Le programme proposé était à la fois intéressant et original car basé sur une vrai compétition, j'ai bien apprécié cette initiative :)
    2. Quelques nouvelles têtes inscrites et des rapides en plus, ça m'a donné de l'espoir pour avoir un championnat un peu plus relevé et pourquoi pas quelques pilotes pour se battre avec nous.
    3. Finalement tout cela s'est très rapidement décanté, j'ai envie de dire "Comme d'hab'" malheureusement :non: et on s'est retrouvé à faire tout le championnat à deux avec nicocodu72 .
    4. Ensuite, j'en avais déjà parlé, mais le système de point ne me plaît pas trop, l'écart de points constant entre les différentes places ne permet pas vraiment de faire une différence au classement général quand les pilotes sont toujours autour des mêmes places.
    5. Félicitation à nicocodu72 qui grâce a ses performances solides et sa régularité sans failles est le champion
    6. D'un point de vue personnel ayant gagné toutes les courses auxquelles j'ai participé il était difficile de faire mieux, mais mon absence à la course 2 m'a évidemment couté cher sur un championnat si court avec ce système de point.
    7. Toujours d'un point de vue personnel, je reste su ma faim, je ne me suis pas vraiment amusé à participer à ce championnat alors que le programme était sympa, l'ambiance est assez bonne, mais globalement c'est une tendance que je constate depuis mon retour en 2018.
    8. Un énorme merci à nos chers organisateurs philou et clark10 pour le temps que vous passez à nous permettre de rouler :+:, je vous souhaite aussi beaucoup de courage car si je regrette le taux d'engagement des gens sur les championnats, je me doute que vous êtes les premières victimes.
    9. Ce n'est pas la fin de ma présence sur RFRO bien sûr mais je pense que je vais entrer en mode veille, et j'espère que la situation va s'inverser et que les championnats rF2 retrouveront leur superbe (Je rêve encore du championnat DTM 2016 :love:)

    Nous y voilà, aujourd'hui marque le début de la troisième saison du championnat WSCC, organisé par CFEG.

    C'est avec une certaine excitation que la OnOff Racing Team va prendre part aujourd'hui à la première manche.


    Pour rappel, le WSCC est un championnat d'Endurances multi-classes (LMP2 et GT3 S397) de 12 courses de 3H ou 6H, qui s'étale de mi-Novembre à fin Mai. Le niveau est particulièrement relevé puisqu'une partie des pilotes participants est connu pour rouler dans les plus hautes divisions du célèbre championnat d'endurance : le VEC.

    Chaque course est diffusée en live sur la chaîne CFEG (En Anglais seulement) et je tiens à préciser que le commentateur et créateur de la ligue (Overtheline) est plutôt doué dans l'exercice.


    Aujourd'hui donc va se dérouler, à partir de 15h, la première course du championnat, les 6H de Sebring.

    Gogobikerbis et moi même sommes engagés en catégorie reine (LMP2) et au vu des chronos réalisés en essais nous auront fort à faire.

    Cependant nous espérons quand même tirer notre épingle du jeu en essayant d'être plus régulier que nous adversaires.


    Pour nous suivre cet après-midi, voici le lien de la retransmission :

    Je suis à la recherche d’un T300 d’occasion ou similaire pourquoi pas si c’est une affaire correcte et que c’est compatible PS4 et GT Sport.


    Si jamais quelqu’un a la base avec le volant à vendre mais sans le pédalier car je possède déjà un pédalier Thrustmaster, ce serait l’idéal mais dans le pire des cas je me débrouillerai pour le revendre...

    Merci !

    J'ai ça en stock si ça t'intéresse toujours.


    Acheté en Mars 2016, il n'a pas énormément servi puisque je l'ai remplacé par un TS-PC cet été.

    C'est la version T300 GTE (Donc avec le volant Ferrari), sans pédalier.

    Je fournis l'ensemble complet avec le carton, les mousses de protections, les sacs d'emballages et la notice.


    A part un peu de poussière et quelques traces légères d'usure sur le volant il est dans un état impeccable.


    Je pensais le vendre ~150€ + Frais de port (Ou a venir chercher Pas loin d'Angers)


    MP si tu es intéressé.