DIY - Cockpit arceau tubulaire : du prototype à la marque artisanale

  • Le marque et le site de vente sont lâchés!


    RDV sur le topic COM dédié pour tout ce qui traite de l'officiel

    COM - [OFFICIEL] Châssis MONSIMU


    Ce topic reste ouvert pour continuer les discussions autour de ce concept. Je bosse sans cesse pour améliorer la chose, apporter des évos, et je vous ferai part de mes idées ici avant qu'elle n’atterrissent sur le site.


    A très vite et merci pour votre soutien!

    //////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

    Bonjour à tous

    1/ Introduction


    Après passage par la case présentation ce matin, je viens ici pour vous présenter mon projet un peu particulier, puisque il fait rimer créa passion et activité professionnelle. Mais je reprends dès le début...


    Je me présente dirtygoyty, 29 ans, passionné de sports auto en tout genre, très longtemps peu informé et satisfait par Colin mcrae x et Gran Turismo y au pad sur ps jusqu'en 2012, quand je découvre une vidéo d'une 205 maxi comme je les voyais passer en vrai sur les rallyes du coin. Mais la c'était un jeu vidéo, sur rbr, rsbrb2011 précisément. Et ce fût une claque, oui il y avait autre chose qu'un bouton avec un rond pour tirer des cables.


    Depuis j'ai découvert le pc, le matos, le diy, la VR... dans mon coin pendant 5 ans en glanant sur les forums tels que le vôtre. Bravo à tous pour votre implication toutes ces années, à chaque fois que je cherchais quelquechose, j'ai pu trouver une réponse par ci par là.


    J'ai donc commencé sur G27 avec wheel stand pro acheté d'occase, modifié sur un cockpit en contreplaqué bois, et siège de ZX avec projo installé sous mon lit mezzanine d'étudiant, mes colocs me prenaient pour un fou. Pas de photos, je peur de polluer le reste :)


    En 2015, je termine mes études en sciences des matériaux en général, et plutôt que d'aller bosser chez Dassault, j'utilise mes 2 années de droits chomdu pour développer un petit concept sans prétention. Je me suis alors lancé en 2016 dans l'exploitation de mes propres simus homemade VR sous la forme d'auto entreprise , je squatte des events, des salles plus ou moins éphèmeres, Je le répète, ça reste une petite entreprise, je n'ai rien inventé, jamais cassé de pattes à un canard, je paye des licences, je galère un peu aussi, mais je prends un plaisir fou à développer, construire, améliorer, faire profiter mes clients et chercher de nouvelles choses à faire.


    Je n'ai rien inventé sauf peut être mes châssis, et ce sera ici le sujet en question.


    Lorsque j'ai commencé à développer mon projet, je comptais m'orienter vers du tout fait pour le rig : prosimu, rseat, playseat, etc, Un jour je suis tombé sur le rinoseat v2, racheté par Fanatec qui le décline en csl seat. Je voulais ça! Pour le look épuré en tubes, type arceau de voiture, sa compacité, sa conception. Mais le cockpit n'était plus produit. Puis je tombe sur le N1 de rseat et le dernier Playseat Sensation d'autres schémas en tubes qui me confirment que c'est ce que je veux. Mais trop cher.

    2/ Le proto V.1 : massif, mécano-soudé, pas modulable du tout !


    Je décide donc de construire mes propres cockpits 6 mois avant le lancement de l'activité. Je fais des plans. au départ je prévois de les cintrer. Je me fourni en tubes inox 42mm via un professionnel du coin, les délais sont longs, je récupère une cintreuse. Après multiples essais, le cintrage est un échec, les tubes alliés inox sont trop rigides et pas assez épais, même chauffés, sablés, ils cassent.


    Face à l'urgence, mon ami soudeur me propose son aide et me conseille de construire le cockpit en découpant des sections de tubes que l'on soudera à des coudes 90° préformés. Je dis ok.


    La fabrication durera deux mois, entre soudage de chaque coude, ponçage des soudures, polissages, brossages, ajouts de supports de fixation fait main... un calvaire. Voici quelques photos du v1 que j'exploite toujours aujourd'hui dans mon activité


    42206429541_6221efe80f_z.jpg

    42206431781_26d3a47aab_z.jpg

    42206433931_2a8d7ca700_z.jpg

    42160534972_3275645934_z.jpg

    42160539762_714dea026e_z.jpg

    27335895697_03c6015ae3_z.jpg


    Les angles de faible rayon sont vifs, et confèrent un côté racé au châssis, mais nous avons du souder des renforts pour garantir une bonne rigidité du bloc volant . Les plaques volants et pédaliers sont faites d'alu. La plaque du volant est fixée sur les sections de tubes par un écrou piégé et des vis M8… ça bouge un peu en inclinaison, et le tout manque de rigidité quand on force vers la droite ou la gauche du volant.


    Le pédalier a été conçu non-solidaire au reste du châssis, pour pouvoir l’adapter facilement à mes clients avec un système de barre crantée au départ vite remplacé par des bandes velcros qui font toujours le taf !

    Les sièges sont fixés sur des cornières inox soudées, avec glissière, le tout permet d'adapter la position de conduite a tous le monde.


    Pour information je tournais sous licence AC au départ de l'activité, que j'ai revendues pour passer sur Pcars2 depuis peu, en raison d'une meilleure gestion du multi. Et parce que j'ai de meilleures sensations d'immersion en VR dans le second (je vais me faire taper dessus). Et aussi, je vous admirer mes freins à mains DIY fait de récup de vieilles pédales G27 et de poignées de portes industrielles ;)

    2/ Proto V.2 : mécano-soudé, pas encore modulable, mais avec tubes cintrés!


    La V.2 avait pour but de valider la faisabilité de l’idée de base, qui était de réaliser ma structure avec mon design en tubes cintrés : une fabrication beaucoup plus intuitive et rapide et un design plus adouci avec des grands rayons.


    L’échec du cintrage de l’inox m’a appris une chose : il fallait partir sur de l’acier, bien plus ductile, et surtout disponible en standard beaucoup plus épais pour disposer de matière à écouler pendant le process de pliage. Mais qui dit acier, dit, bye bye l’effet miroir brillant de l’inox et bonjour la peinture après un bon gros ponçage et dégraissage de la structure.


    Pour ce châssis, j’ai souhaité modifier le design pour me simplifier la tache et n’avoir que deux longs tubes à cintrer dans la longueur (je vous raconte pas la découpe de ces troncs), puis les relier avec des barres soudées. Ça donne cette structure mono-bras en brut


    42208440421_3384f4e4ee_z.jpg

    41308345855_c8922c5fa0_z.jpg


    puis peint à la peinture automobile et installé avec baquet chez un client un pote qui m’a beaucoup aidé à la fabrication.


    42208439361_2ac7e04f62_z.jpg

    41308344125_a8710c137f_z.jpg


    Vous pourrez noter que le coude gauche qui devrait toucher le sol ne le touche pas, petite fausse manip pour le proto V.2 qui a été corrigée sur le V.2 bis, installé dans une salle de jeu depuis (pas de photos dans l'immédiat).


    Pour récapituler le V.2 m'a permis de valider la faisabilité le et contrôle du cintrage en fonction des spec de mon matériel.


    Au niveau du design je suis satisfait et ce look élégant et racé est exactement ce que je recherche. Au niveau du poids, des énormes tubes épais moins ;). De même que de la rigidité du monobras sans renfort qui passe à l’aise pour un T300RS, mais qui devrait connaître ses limites avec un MIGE.

    Et en temps que châssis mécano soudé et peint, autant vous dire que niveau modularité, on est loin du châssis en profilés…


    Mais passons à la suite sans plus tarder.


    Ce post atteint ses limites en taille, je posterai la suite dans un second... un peu plus bas.

    Edited 8 times, last by RacingMat ().

  • 3/ Proto V.3 : Faire du "profilé JCL-like" en terme de modularité, en tubes cintrés, pour un budget serré...

    Dans cette partie, on passe aux choses sérieuses.


    Comme j’avais déjà commencé à concilier passion et boulot, j’ai décidé d’aller plus loin, et de réfléchir à commercialiser mes châssis pour plusieurs raisons :

    • je n’ai pas été satisfait par l’offre actuelle en termes de châssis, soit trop jouets, soit du très beau mécano-soudé en bloc style Rseat, TrackRacer, avec des addons hors de prix, peu modulable au-delà de ce prévu par le fabriquant, soit du profilé alu très modulable et dans l’air du DIY, mais qui ne correspondent pas du tout à mes attentes en termes de design, d’esthétiques et d’encombrement.
    • une bonne capacité de production en semi-série avec du matériel déjà en ma possession (perceuse à colonne, cintreuse, tronçonneuse à métaux, compresseur, polisseuse, poste à souder, imprimante 3D)
    • des fournisseurs sérieux à des prix intéressants pour des commandes fournitures de moyennes tailles adaptées à cette activité
    • des beaux protos de base et pleins d’idées.

    Le cahier des charges fût donc le suivant : modularité de position (réglages qui tendent vers ceux d’un châssis en profilés), possibilité d'ajouter des addons et supports standard facilement, rigidité, design, faible poids, faible encombrement , prix abordable et enfin, un détail pour vous, transformable en cockpit flightsim en 2-2.


    La première contrainte était donc le choix d’un métal inoxydable sans traitement en diamètre 42 mm, cintrable à froid donc avec des épaisseurs standard adéquates et surtout léger : le titane l’aluminium.


    Pour by-passer le caractère mécano-soudé en bloc qui empêche toute modularité des plus beaux cockpit du marché, le concept V.3 se base sur l’utilisation de connecteurs intelligents pour relier les blocs cintrés entre eux et ajouter des supports supplémentaires en tout genre sans limites (tout en étant raisonnable). Bien sûr ce choix aura un impact sur le look, qui sera évident moins doux que le proto v.2 soudé au niveau des connections : choix et compromis, on passe du concept cockpit au cockpit de série.


    Appliqué à des tubes non profilés, le type de connecteurs s’impose de lui même : des connecteurs à vis de pression par contact. Ces connecteurs impliquent le serrage d’une vis contre le châssis et donc d'oublier la peinture des tubes et l'aspect fini au poil des châssis du commerce. On se positionne ici sur le côté industriel similaire au profilé, même si les tubes seront brossés à la main pour un look racing. Pour celle des connecteurs, ce sera brossage de base, thermolaquage en option.


    Qui dit aluminium dit baisse de rigidité en comparaison avec l’acier, donc exit le monobras pour retrouver un design proche de la V.1.


    Après des mois de conception, le proto V3 brut, sans addons ça donne ça



    28336704058_24dccb4b3f_z.jpg

    40402374210_30391d3b6b_z.jpg



    Plusieurs remarques avant de présenter des photos plus aboutie avec périfs (les connecteurs sont peints en blanc pour les identifier plus facilement).


    Le pédalier est conçu par l'ajout de deux tubes cintrés court/long sur la base de manière à s'adapter à TOUS les pédaliers du marché en fixation 4 vis. L'espacement des deux barres sera déterminé par le pédalier, il ne reste plus qu'à le connecter au reste du châssis à l'endroit souhaité selon votre morphologie. L'inclinaison du pédalier est réglable comme vous pouvez le voir sur les photos volontairement exagérée, il se positionne à plat puis peut atteindre 60°. Le réglage en profondeur plus fin par déplacement des connecteurs le long des tubes est possible en plus de la position de départ de l'ensemble du bloc.


    Pour le siège, oubliez la petite barre cintrée installée à la place, c'était pour le fun (je partais sur un délire de siège tubulaire + châssis tout en un (mis de côté pour l'instant)).

    Selon le même principe de connecteurs plats posés sur les barres transversales, TOUS les sièges du marché avec filetage sous assise (avec ou sans glissière) viennent se visser sur les supports plats. Les espacements ses supports plats et des barres seront conditionnés par les trous de fixations sur votre siège, vos glissières ou vos supports verticaux. Selon l'orientation des supports plat lors du montages, il y a aura deux positions avant/arrières, et 3 positions en hauteur. La glissière fera le reste pour un réglage plus fin une fois monté. Le siège aura également la particularité de bouger par glissement le long du coude à 90°, pour une position droite à F1 ou hybride.


    Le support volant est fixe de base, c'est un choix délibéré, le volant sera toutefois inclinable. Un réglage 100% modulable du bloc volant sera dispo en addon. Ces simples connecteurs plats en 2 vis s'adaptent à tous les volants commerciaux G27, Thrusmaster et Fanatec en mixant le clamp d'origine et les vis. Pour les DD, on utilise des connecteurs doubles en fixation 4 vis.


    Quelques images du proto V.3 seul avec siège et G27.


    27339409557_e00e9329fe_z.jpg

    41310112905_911da80f98_z.jpg

    27339409737_0fd13df7b6_z.jpg

    41310113115_dbb0236d49_z.jpg


    Le volant est simplement fixé par les clamps d'origine sur cette photo, pour un serrage vis, il suffit de retourner les connecteurs. Le siège est monté en position haute (les 4 connecteurs plats sont opposés, ce qui implique de rapprocher les axes des connecteurs et conditionne la fixation haute sur le châssis.


    En pratique, le châssis tel quel manque de rigidité au niveau du volant, une barre de renfort est obligatoire pour assurer une très bonne rigidité en x, y, z. Une barre de renfort sera fournie de base avec la version commerciale du produit. Il y a aura bien évidemment la possibilité d'en ajouter 1, 2 ou 3 de plus en addon pour les plus barjos.

    Système d'addons et de supports périphériques

    La force de la conception de ce châssis réside dans la possibilité d'insérer des connecteurs un peu partout sur la structure, en les glissant, tournant dans de multiples orientations pour ensuite positionner par serrage pression un support à l'endroit idéal et adapté a vos périfs. C'est pourquoi j'ai essayé de développer des systèmes de barres qui permettront de le faire facilement dans la plupart des cas. Et la solution, comme pour les barres du support pédalier je l'ai trouvée dans les coudes 90° (ça tombe bien, le châssis est fait que de ça...).


    J'ai développé 3 tailles standards de coudes court/court, court/long (support pédalier), long/long à disposer a la guise de chacun et à insérer intelligemment. le coude et le volume 2D qu'il confère à ces supports permet de jouer sur tous les paramètres et trouver le meilleur compromis/ position pour chacun : chaque rig sera finalement différent en fonction de son utilisateur. Pour fixer les périfs sur les supports standard, je fournirai des connecteurs plats simples comme le support volant qui permettra de fitter avec la plupart des périfs du marché en montage 1 ou 2 vis. Des kits préassemblés seront disponibles pour les supports écran, triple screen, VR etc.


    Parfois ça ne sera pas forcément adaptable d'office, car cette solution est générale et que je ne peux pas tester tout le matos (encore du moins), donc il ne faudra pas hésiter à rajouter une équerre de fixation achetée chez casto, un peu de velcro, ou carrément percer les connecteurs : ça reste du DIY, et c'est destiné aux gens quand même orientés DIY. Par la suite je développerai des petites plaques addons pour chaque périf en impress 3D ou en CNC (ça j'en ai pas encore, je suis ouvert aux gens intéressés qui voudraient participer au projet).


    Voici une dernière petite photo de deux connecteurs court/court montés l'un sur l'autre pour fixer deux shifters et un clavier vite fait




    Pour terminer cette présentation, je vous remercie de votre lecture et votre intérêt. je suis ouvert au dialogue, aux critiques et tout ce que vous voulez.


    Je posterai un nouveau topic en partie COM d'ici 1 mois, avec toutes les photos officielles du cockpit en version commerciale (avec renfort, petits addons etc).


    Il état important pour moi et les règles du forum de séparer les 2, ici je me présente en temps qu'être humain, et son projet, là-bas il sera question du support officiel et de tarifs (contactez-moi en MP pour plus d'infos). Le site de la marque est en finalisation, le temps de mettre en place un système de paiement échelonné avec ma banque et de régler quelques derniers détails techniques.


    A très vite ici ou là-bas.


    Edited 5 times, last by dirtygoyty ().

  • Intéressant.

    Justement, j'ai un Track Racer, et il n'est est pas vraiment rigide. De plus, avec un DD et un Heuskinveld, j'ai dû le renforcer, ce qui n'arrange pas son look.

    Membre depuis 02/01/2007. Win 10 64 bits.I7 7800X. NVIDIA GF 2080ti 12gb. 2 x 16mb DDR4 . Simucube 2 Pro. Pimax 5k+. Heusinkveld Pro 3 pédales.

  • très beau boulot c'est vraiment classe les simu en tube :+:, si tu arrive a bien te placer par rapport aux rseat il y a un beau marché a prendre :+:

  • Je vais suivre ce fil de discussion. J'attends de voir les développements du projet et la rigidité de ce type de matériel mais je pourrais être intéressé...

  • très beau boulot c'est vraiment classe les simu en tube :+:, si tu arrive a bien te placer par rapport aux rseat il y a un beau marché a prendre :+:

    Merci de votre soutien, sans vouloir teaser (quoique), sans le siège et les glissières, on sera sous le prix du jcl de base.

  • Intéressant.

    Justement, j'ai un Track Racer, et il n'est est pas vraiment rigide. De plus, avec un DD et un Heuskinveld, j'ai dû le renforcer, ce qui n'arrange pas son look.

    Pour la rigidité, je confirme que sans barre de renfort, le châssis convient pour une utilisation occasionnelle en G29, T300 max. Pour le reste la barre sera indispensable. Et pour rester crédible, je fournirai la version finale d'office avec une barre (coudée bien sûr pour soigner le design).

  • beau boulot.


    j'attends de voir le sujet com

    Samuel - En apprentissage permanent


    518.png

    ______________________________________________________________________________________

    Logitech G29 + Levier de vitesse Logitech Driving Force Shifter

    Boitier Full Tower Corsair 750D AirFlow Edition, Alimentation Zalman ZM850-GVM, CM Asus Z97K, CPU i7-4790k @ 4.00 GHz, RAM 16 Go, CG MSI Gaming TFV490 - NVidia GeForce GTX 980, écran Samsung 23" SyncMaster BX2331

    Mon installation

  • 27335895697_03c6015ae3_z.jpg


    Je crois que les cambrioleurs ont aimé eux aussi :LOL:


    Sinon sympa cette créativité et cette volonté d'aller au bout de l'idée des tubes cintrés :+:

    Le V2 avec son design monotube j'aime bien, le design est réussi.

    Le V3 apporte le design en plus de l'originalité. Je ne sais pas si cela existe déjà ce design mais si ce n'est pas le cas, il constitue ta marque de fabrique :id:

    RacingFR.com : Membre n°32800 - Inscrit le 29-09-08 - 14 886 messages

    49988067598_ce56cbd4d0_t.jpg49988754522_97022c5fe9_o.pngsmiley322.gif

  • Le design en terme de forme de la base (sans barres pédalier) est un mix entre un rseat pour la partie à deux coudes qui remontent pour le volant, et rinoseat v2 (fanatec csl seat) pour la partie coudée support de siège.


    Disons plutôt que ma marque de fabrique est d'avoir su exploiter les deux sur un seul châssis. Mais surtout peut être de proposer une alternative aux châssis profilés modulable mais en tubes avec ce systèmes d'addons en barres coudées.


    Et pour être plus précis sur le design, toutes les distances entre deux coudes sont identiques sur le châssis, de même que les angles! Vivent les proportions

    Edited once, last by dirtygoyty ().